Photo d'Esteban Buch

Esteban Buch

Centre de recherche sur les arts et le langageMembre statutaireMusique, musicologie et sciences sociales

Coordonnées professionnelles

buch@ehess.fr

Né en 1963 à Buenos Aires, de nationalité française et argentine, Esteban Buch est directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, où il dirige l'axe "Sons et musiques" du Centre de Recherches sur les Arts et le langage (CRAL, EHESS/CNRS).

Spécialiste des rapports entre musique et politique au vingtième siècle dans une perspective historique et musicologique, il a consacré des recherches à des figures du canon musical classique et contemporain, dont Beethoven, Schoenberg et Ginastera. A partir d’une enquête sur les musiques politiques (hymnes nationaux), il a travaillé sur la musique dans des contextes de violence politique tels que la Première Guerre mondiale ou les dictatures militaires en Argentine. Actuellement il s'intéresse en priorité aux rapports entre musique et sexualité, dans le cadre d'une réflexion sur les théories sociologiques de la culture et l'esthétique des expériences temporelles.

Il est l’auteur, notamment, des ouvrages Trauermarsch - L'Orchestre de Paris dans l'Argentine de la dictature (Paris, Editions du Seuil, 2016), L’affaire Bomarzo – Opéra, perversion et dictature (Editions de l’EHESS, 2011), Le cas Schönberg – Naissance de l’avant-garde musicale (Gallimard, 2006), La Neuvième de Beethoven – Une histoire politique (Gallimard, 1999) et Histoire d’un secret – A propos de la Suite Lyrique d’Alban Berg (Actes Sud, 1994), ainsi que coéditeur des collectifs Composing for the State - Music in Twentieth Century Dictatorships (Ashgate, 2016), Du politique en analyse musicale (Vrin, 2013), Tangos cultos (Gourmet Musical, 2012), Réévaluer l’art moderne et les avant-gardes (Editions de l’EHESS, 2010) et La Grande guerre des musiciens (Symétrie, 2009). Deux fois lauréat du Prix des Muses, il est par ailleurs fellow de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation et a reçu le diplôme au mérite en musicologie de la Fondation Konex de Buenos Aires.

Il est titulaire d’une Habilitation à Diriger des Recherches (Paris I, 2003), d’un prix d’Esthétique du CNSMDP (2000), du doctorat en Sciences du Langage - Option Arts et Littérature de l’EHESS (1997), et du diplôme de l’EHESS (1992). En complément à sa formation musicale, il a suivi à Buenos Aires des études d’analyse musicale avec Francisco Kröpfl et de sémiologie avec Oscar Steimberg (1986-1989).

Outre sa carrière universitaire, Esteban Buch a publié l’essai historique El pintor de la Suiza Argentina (Sudamericana, 1991), dénonçant des nazis exilés dans la ville de Bariloche, en Patagonie (dont Erich Priebke, condamné à Rome en 1998)  ; il a été protagoniste du film documentaire Juan, como si nada hubiera sucedido de Carlos Echeverría (1987), sur les disparus de la dictature argentine; et il est l’auteur de livrets d’opéras contemporains, pour Richter de Mario Lorenzo (2003) et Aliados de Sebastián Rivas (2013).

Publications dans HAL

Publications récentes

 

 

 

Tous les contenus associés

Evénement(1)

2021

Publication(4)

Appel(3)

2018

2016