Actualités RSS

Actualités

Linguistique et écrit - 3

Journée(s) d'étude - Lundi 12 juin 2017 - 09:00Comme la précédente édition, cette journée d'étude organisée par Marion Carel (CRAL) et Dinah Ribard (GRIHL) réunira historiens, linguistes et littéraires qui présenteront des recherches en cours et des contributions à la réflexion sur le pouvoir des mots, la construction du sens à l'oral et à l'écrit, l'action avec le langage et l'action avec l'écriture.Programme 9h-9h30 : Zoé Camus, « Les tensions présuppositionnelles dans les interactions orales conflictuelles »9h30-10h : Dalila Hellis Caputo, « La prise de parole ouvrière et le roman autobiographique. Le Belvédère de Louis Gabriel Gauny »10h-10h-30 : Nina Kennel, « Illustrer les mots ou dire les images. Les Mille et Une Nuits de Miguel Gomes »10h30-11h : Kohei Kida, « L’articulateur mais et l’opérateur je ne sais si »11h-11h30 : Pause11h30-12h : Anouch Bourmayan, « sans doute et probablement : des synonymes ? »12h-12h30 : Francesca Mambelli, « Les débats sur le pouvoir des mots dans l’entre-deux-guerres. Quelle approche du sens ? »12h30-13h :  Manon Badda, « Le « je » dans les Journaux de Marivaux »13h-15h : Déjeuner15h-15h30 : Takayoshi Suzuki, « Que pense Saussure de la réalité de la langue ? » 15h30-16h : Leeyoung Kim, « L’analyse des expressions de sentiment par la TBS : l’exemple de la jalousie »16h-16h30 : Joséphine Vodoz, « Une énonciation « photographique ». Le cas d’Aloysius Bertrand »16h30-17h : Emiliano Cavaliere, « Le témoignage comme retour au réel dans la littérature contemporaine »17h-17h30 : Pause17h30-18h : Adrien Frenay, « Modernité des romans « modernes » : une question de mobilité ? »18h-18h30 : Corentin Denuc, « La sémantique du nom propre dans le discours : ´mais on savait bien que cela ne pouvait être que M. Swann' »18h30-19h : Emmanuel Szurek, « Peut-on parler de "révolution linguistique" ? (Turquie, 20e siècle) »

Lire la suite

Revue Artelogie n°11 « Délocalités, translocalités et activisme dans l'art électronique et biomédiale latino-américain »

Appel à communication - Dimanche 30 juillet 2017 - 20:00Le présent appel vise à recueillir des articles prenant comme objet les arts électroniques et biomédiales latino-américains en articulation avec un certain nombre de concepts, tels que les délocalités, les translocalités et l’activisme. La thématique proposée questionne à la fois les différentes relations possiblesentre les pratiques artistiques et les contextes de production spécifiques et celles entre les pratiques artistiques et les contextes de réception des arts. Ces derniers sont traversés aussi bien par des positionnements "glocals" et "translocals" divers que par des mutations ontologiques que notre époque est en train de produire en relation - non plus avec des localisations régionales - mais avec le vivant, dans un sens plus large. Elle vise à réunir des propositions artistiques sur l’art et la technologie en lien avec l’activisme, impliquées dans la mobilisation et la création de nouvelles écologies sociales issues des actions collectives, relationnelles et collaboratives.Le concept de délocalisation invite à une réflexion sur l’importance de l’extension des discussions, au-delà des contextes historiques bornés. Ce terme ne vise pas pour autant, dans ce cas, d’autres sens étendus, notamment son emploi dans le monde des affaires qui traduit la recherche des marchés où le travail est à moindre coût.Le concept fait référence à des délocalisations posthumaines suivant des logiques trivalentes ou polyvalentes, impliquant des expérimentations artistiques capables de faire face aux nouvelles ontologies non réduites à des binarismes capables d’exclure, eux, de nombreuses ouvertures possibles. Les logiques trivalentes ou polyvalentes sont celles qui considèrent plus de trois possibilités de résolution, en même temps, à un problème d’étude. Par exemple, ontologiquement, dans ses relations avec les délocalisations posthumaines, cette logique habilite, en même temps, l’être humain et le non humain, comme l’indiquerait l’existence d’un être machinique. En somme, on est vivant par degrés avec des natures différentes et non à partir d’un jeu d’oppositions. En outre, ces expérimentations artistiques interrogent le problème de la vie - pas nécessairement humain, ou humaniste, ou même terrestre - en parallèle avec des positionnements "glocals" ou "translocals" propres à la théorie de l’art électronique et biomédiale. Pour ne pas tomber dans une nouvelle forme de colonialisme interne à l’Amérique latine, ou externe (avec l’objectif, par exemple, de décoloniser l’Amérique latine), on postule qu’il serait nécessaire de produire, au sein même du continent, de l’art et de la pensée capables de prendre en charge des phénomènes qui concernent les modes généraux d’existence, qui ne seraient pas seulement Latino-américains.Domaines de recherche suggérés :Bio-art, droit des espèces synthétiques, biopouvoir, production de subjectivités artificielles, arts électroniques et art biomédiales de l'ère de l'anthropocène à neoceno, écopolitique des paysages artificiels, des écosystèmes et des écologies technologiques, art électronique activiste, hack-activisme, épistémologie de la robotique non humanoïde, esthétique des bases de données, esthétique des mondes virtuels immersifs réalisés.Date limite de réception des travaux originaux et inédits : 30 Juillet 2017.Longueur totale du texte : signes (pas plus de 50000 signes ou de 35 pages), y compris le titre, les données biographiques des auteurs avec leurs mails, le résumé, l’introduction, tout autre paragraphe jugé approprié, conclusion, remerciements (le cas échéant) et références.Suivre strictement le guide Normes de styles pour les auteurs de Artelogie (cf. lien ci-contre)Envoi des articles à : artelogie[at]gmail.com.

Lire la suite

Sacrifices d’enfants à Carthage ? Science et fiction romanesque

Journée(s) d'étude - Vendredi 19 mai 2017 - 14:30Cette après-midi d'étude est organisée par le CRAL (EHESS-CNRS) et le programme de recherche Biologie et Société (EHESS-EPHE-MSH) à l'occasion de l'invitation à l'EHESS de M. Jeffrey Schwartz, paléoanthropologue, professeur à l'Université de Pittsburgh.Toute une tradition de l’archéologie punique fonde l’affirmation de la coutume barbare de l’infanticide à Carthage sur l’existence d’urnes renfermant les restes carbonisés d’enfants humains, ensevelies dans des cimetières situés en dehors de la cité, les « Tophets ». Le fait qu’on y trouve, associés aux restes d’enfants, ceux d’animaux eux aussi brûlés, serait la preuve d’une pratique sacrificielle. Historiens et épigraphistes quant à eux se réfèrent, pour confirmer cette affirmation, aux auteurs grecs et latins qui décrivent les pratiques atroces de leur ennemi carthaginois.  Cependant, ces interprétations ne sont-elles pas forcées et fragiles ? Comment conclure de l’existence d’une urne funéraire à un rite sacrificiel  ? Et ne peut-on lire les textes des Grecs et des Romains comme des écrits de propagande exagérant la barbarie des Carthaginois ? Que nous dit la paléo-anthropologie sur la nature de ces restes, sur l’âge des enfants et les conditions de leur décès ? Somme toute, l’évocation saisissante du sacrifice d’enfants à Carthage chez nombre d’interprètes depuis le 19e siècle ne doit-elle pas davantage au roman de Flaubert Salammbô (1862), qu’aux preuves scientifiques ?« Je n’ai, monsieur, nulle prétention à l’archéologie » écrivait en 1863 Flaubert à Guillaume Froehner qui lui reprochait inexactitudes et invraisemblances dans la reconstitution de Carthage que livrait Salammbô. Il se pourrait bien, pourtant, que son roman ait inspiré de multiples reconstitutions des mœurs carthaginoises, et singulièrement celle de l’atroce et dramatique scène du sacrifice d’enfant dépeinte au Chapitre 13 du roman.Cette journée d’étude croisera archéologie, paléontologie humaine et études littéraires, autour du thème troublant et spectaculaire de l’infanticide. Elle visera, sinon à dégager une vérité définitive sur la question, du moins à faire bouger les lignes en mettant en lumière l’interpénétration des discours -- la place de la fiction dans la science et de la science dans la fiction.  PROGRAMME 14 h 30 : IntroductionClaudine COHEN (Directeur d’Etudes à l’EHESS, CRAL) « Reconstitution archéologique, paléontologie et fiction » Pierre ROUILLARD (Archéologue, Directeur d’Etudes au CNRS) "Le « Tophet de Carthage », Un siècle et demi de recherches et d’interprétations archéologiques" Jeffrey SCHWARTZ (Professeur d’Anthropologie à Pittsburgh University, DE invité à l’EHESS) "Sacrifices d’enfants dans la Carthage de Didon (VIIIe siècle – 146 av. J.-C)? Données paléoanthropologiques et fiction Romanesque/Infant sacrifice at Dido's Carthage (8th c 0 146 av. J-C)BCE): paleoanthropological data and romanesque fiction" Claudine COHEN "Flaubert et l’archéologie : La reconstitution de Carthage dans Salammbô" DISCUSSION GENERALE  

Lire la suite

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Savoirs du théâtre. Histoire d'un dispositif

Journée(s) d'étude - Vendredi 23 juin 2017 - 09:15"Savoirs du théâtre. Histoire d'un dispositif", journée d'étude organisée par Frédérique Aït-Touati (CRAL, EHESS/CNRS) et Alexeï Evstratov (Dahlem Humanities Center, Freie Universität Berlin).Le théâtre s’affirme depuis longtemps comme un lieu pr (...)(...)

Lire la suite

Le Prix Pétrarque décerné à Nathalie Heinich

Prix et distinctions - Le Prix Pétrarque a été décerné à Nathalie Heinich, sociologue, Directrice de recherches au CNRS pour son livre « Des valeurs. Une approche sociologique » (Gallimard). Le prix lui sera remis le 10 juillet à l'occasion des Rencontres de Pétrarque à Montpellier.Créé en 2012, (...)(...)

Lire la suite

« Le cri de Gaïa », journée en l'honneur et en présence de Bruno Latour

Journée(s) d'étude - Mardi 13 juin 2017 - 09:00L’œuvre de Bruno Latour n’a jamais cessé de secouer les évidences et les certitudes sur lesquelles les sciences humaines et sociales ont bâti leur empire. Mais elle a surtout montré à quel point elles sont capables de renouveler leur forme, leurs ob (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr

Page Facebook

Chaîne YouTube