Membres statutaires

Marion Carel

Directrice d'études EHESS

Coordonnées professionnelles

carel@ehess.fr

Marion Carel est linguiste, spécialiste de sémantique, d’études argumentatives et énonciatives.

Ses travaux cherchent à établir les notions linguistiques utiles à la description du sens des énoncés effectivement réalisés, de manière en particulier à servir à l’analyse littéraire. Ils se fondent sur l’étude du français, de ses termes (opérateurs, connecteurs ou mots lexicaux) comme de ses structures (rapports du sujet au verbe par exemple). Le corpus utilisé est le plus souvent littéraire, mais englobe aussi les écrits de sciences sociales, en particulier lorsque ces derniers, comme en histoire, contiennent des récits, ou en tout cas concernent des successions temporelles.

Ses recherches développent une conception linguistique (la théorie des blocs sémantiques) faisant de l’art de parler, non pas un art de désigner des choses ou des faits (dans le monde ou dans la pensée), mais un art de combiner les mots. Cette combinaison est supposée être d’ordre argumentatif, soit qu’il s’agisse de souligner la cohérence de deux expressions, soit qu’il s’agisse au contraire de souligner leur opposition. On cherche par ce biais à décrire ce qui, dans la langue, est de l’ordre de l’appréciation, et non de la description.

Ses travaux actuels concernent les liens entre cette analyse argumentative du contenu des énoncés et les théories de l’énonciation. Ils essayent de définir divers « modes énonciatifs », plus abstraits ques les énonciateurs-sources des théories de la polyphonie, plus variés que les « énonciations » de Benveniste. On propose pour cela de revenir sur les phénomènes d’adresse, très banals en analyse de la conversation mais peu pris en compte en sémantique.

Par ailleurs, Marion Carel tente d’étudier en détail quelques phénomènes peu traités jusqu’ici par les études argumentatives, comme les marques temporelles.

Elle a publié en 2011, chez Honoré Champion, L’entrelacement argumentatif. Lexique, discours et blocs sémantiques.

 

Formation

• Ecole Normale Supérieure de Cachan. (1984-1988)

• Agrégation de mathématiques. (1987)

• Doctorat en Mathématiques Appliquées aux Sciences Sociales (EHESS), option Logique linguistique. Vers une formalisation de la théorie de l’argumentation dans la langue. Jury : Jean-Claude Anscombre, Oswald Ducrot, Bernard Jaulin (directeur), Maurice Nivat, Jacques Roubaud. Mention très honorable (à l’unanimité du jury). (1992)

• Habilitation à diriger des recherches (Université de Nantes). Jury : Alain Berrendonner, Olga Galatanu, Henning Nolke, Alain Rabatel, Corinne Rossari, Jean-Marie Schaeffer. (2009)

Livres

La semantica argumentativa, avec O.Ducrot. Conférences traduites par Maria-Marta Garcia Negroni et Alfredo Lescano, Argentine, Editions Colihue, 2005, 237 pages.

L’entrelacement argumentatif. Lexique, discours et blocs sémantiques, Editions Champion, 2011, 478 pages.

Sélection de chapitres de recueils et d’articles

« L'argumentation dans le discours : argumenter n'est pas justifier », Langage et Société, n°70, 1994, p. 61-81. Republié dans Letras de Hoje, n°107, 1997, p. 23-40.

« Pourtant: argumentation by exception », Journal of Pragmatics, vol. 24, 1-2, 1995, p. 167-188.

« Sémantique discursive et sémantique logique : le cas de mais », Modèles linguistiques, tome XX, fascicule 1, 1999, p. 133-144.

« Argumentation interne et argumentation externe au lexique : des propriétés différentes », Langages, n°142, 2001, p. 10-21.

« Occupe-toi d’Amélie : emploi contrastif de mais et illustration », Cahiers de Linguistique Française, n°24, 2002, p. 169-205.

« Note sur l’abduction », Travaux de linguistique, n° 27, 2004, p. 93-111.

« La construction du sens des énoncés », Revue Romane, n° 40-1, 2005, p. 79-97.

« Analyse argumentative d’une fable de la Fontaine », Bulletin Hispanique, tome 107 n°1, 2005, p. 119-139. Republié en traduction portugaise : « Analise argumentativa de uma fabula de La Fontaine », Letras de Hoje, vol 43 n°1, 2008, p. 19- 26.

« Analyse argumentative du mot peur », dans M. Viegnes (ed) La peur et ses miroirs, Imago, 2009, p. 241-261.

« Note sur la présupposition », dans M. Colas-Blaise, M. Kara, L. Perrin et A. Petitjean (eds) La question polyphonique ou dialogique en sciences du langage, Recherches Linguistiques n°31, Presses Universitaires de Metz, 2010, p. 157-175.

Edition de livres

Les Facettes du dire, Paris, Kimé, 2002, 363 pages.

Argumentation et polyphonie. De Saint Augustin à Robbe-Grillet, 176 pages, à paraître.

éditer ma fiche

Document(s) à télécharger

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La musique et les sciences sociales : recherches émergentes

Journée(s) d'étude - Jeudi 04 mai 2017 - 09:30Pour la neuvième année consécutive, cette journée d’étude se propose de réunir des étudiants de master et de doctorat dont le travail de recherche se centre sur la musique pensée dans une perspective interdisciplinaire (musicologie, sciences sociales (...)(...)

Lire la suite

Narratologie et (méta)herméneutique

Séance spéciale de séminaire - Mardi 18 avril 2017 - 15:00Cette conférence sera donnée par Liesbeth Korthals Altes (Université de Groningue, Pays-Bas), dans le cadre du séminaire "Recherches contemporaines en narratologie : "Entre fictionnel, virtuel et documentaire : narratologies en confrontat (...)(...)

Lire la suite

« Breton après Breton » 1966-2016 : Philosophies du surréalisme

Colloque - Mercredi 26 avril 2017 - 10:00Ce colloque international est organisé sous la responsabilité scientifique de Jacqueline Chénieux-Gendron (CRAL-CNRS) et de Pierre Caye (Centre Jean Pépin, CNRS-ENS).« Revenir à l’oeuvre même pour l’appréhender en termes d’idées, de travail de la pensée e (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr