Type et date de soutenanceSoutenance de thèse

L'avant-garde musicale espagnole sous le franquisme. Une histoire politique.

Igor Contreras Zubillaga

Résumé, L’historiographie de l’avant-garde musicale sous le franquisme a montré à quel point celle-ci s’était développée dans des structures proches du pouvoir. Selon les études produites sur cette question, les compositeurs se seraient emparés des organismes officiels comme d’espaces dépolitisés dans lesquels ils auraient pu mener une activité artistique autonome. Ce sont ainsi les attitudes de prise de distance et de critique face au gouvernement de Franco qui ont majoritairement suscité l’intérêt des chercheurs, laissant de côté la question de la proximité de ces musiciens avec le pouvoir en place. Notre thèse tente de reconstruire et d’analyser dans toute leur complexité les rapports tissés entre le milieu de l’avant-garde musicale espagnole et le régime franquiste. À cet effet, elle s’intéresse aux éléments – conduites, discours, événements, productions – mettant en évidence la proximité de ses protagonistes avec la sphère politique ainsi qu’au soutien que l’État a pu leur apporter. Située au croisement de l’histoire et de la musicologie, cette enquête cherche d’une part à proposer une nouvelle approche de l’histoire culturelle et politique du franquisme et d’autre part à contribuer à une réflexion plus générale sur les interpénétrations entre musique et politique, en particulier sous les dictatures.,  , Jury,

    ,
  • M. Esteban Buch (Directeur de thèse), EHESS
  • ,

  • M. Jordi Canal, EHESS
  • ,

  • Mme Teresa Cascudo Garcia-Villaraco, Universidad de la Rioja (Espagne)
  • ,

  • M. Martin Kaltenecker, Université Paris 7 Paris Diderot
  • ,

  • Mme Karine Le Bail, CNRS
  • ,

  • M. Samuel Llano, TheUniversity of Manchester
  • ,