Type et date de soutenance

Filles d'Ariane. Pathosformel du corps abandonné dans les arts du XVe au XVIIe siècles

Résumé, La survivance de l’Ariane endormie dans l’art européen démontre l’existence d’une opération de migration expressive entre les formules gestuelles antiques et celles favorisées par les artistes de la Renaissance. Soutenant l’opérativité de la notion warburghienne de pathosformel, la thèse introduit la « pathosformel du corps abandonné ». L’analyse est consacrée aux modalités d’actualisation de la forme antique dans l’art italien, du Quattrocento jusqu’au XVIIeme siècle. Dans une approche désireuse de poursuivre les préceptes méthodologiques d’Aby Warburg et Jacob Burckhardt, la thèse vise à délimiter un contexte anthropologique conditionnant la polarisation genrée de la pathosformel, en interrogeant la traditionnelle association du corps féminin et des images dans la culture européenne., Jury,

    ,
  • M. Giovanni Careri (Directeur de thèse), EHESS
  • ,

  • M. Georges Didi-Huberman, EHESS
  • ,

  • M. Philippe Morel, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • ,

  • M. Bertrand Prévost, Université Bordeaux Montaigne
  • ,

  • Mme Caroline Van Eck, Université de Cambridge
  • ,

  • Mme Lise Wajeman, Université Aix-Marseille
  • ,

Partager ce contenu