alt

Michèle Le Doeuff

Centre de recherche sur les arts et le langage

Coordonnées professionnelles

michele.le-doeuff@ehess.fr

Michèle Le Doeuff est philosophe. Ancienne élève de l’ENS de Fontenay, agrégée de philosophie, elle a soutenu un doctorat en Sorbonne et une habilitation à diriger des recherches à Nanterre.

Fortement orientée du côté de la philosophie morale et politique (utopies, féminisme) ainsi que de l’histoire de la philosophie et des idées sur la vie des sciences, elle a introduit la notion d’ « imaginaire philosophique
» et joué en France un rôle pionnier dans les études beauvoiriennes (dès 1976) et les études baconiennes (1978). Elle poursuit des recherches sur la philosophie française de Bergson à Beauvoir et sur la philosophie
européenne à l’aube des temps modernes.

Ancienne Maîtresse de Conférences à l’ENS de Fontenay puis Professeure Ordinaire d’études féminines à l’Université de Genève, Weidenfeld Visiting Professor à Oxford, Michèle Le Doeuff est aujourd’hui Directrice de recherches au CNRS (CRAL/EHESS).

L’Imaginaire philosophique (Payot, 1980) a été publié plusieurs fois en langue anglaise ; L’Etude et le rouet : des femmes, de la philosophie, etc. (Seuil, 1989 et 2008) a été traduit en anglais et en espagnol ; Le Sexe du savoir (Aubier, 1998, G/F 2000) a été traduit en anglais (Canada) en 2003. Une recension de cet essai, par Meryl Altman dans The Women’s review of Books, ‘Waiting for Lady Reason’ a suscité une polémique salutaire dans le monde anglophone.

Tous les contenus associés