alt

Aurore Noury

Doctorant.e

Doctorante en Littérature Comparée au CRAL-EHESS (2018-en cours), sous la direction d’Annick Louis.

Narrative designer.

Coordonnées professionnelles

aurore.noury@ehess.fr

aurore.a.noury@gmail.com

Sujet de thèse 

« Cartographie des appropriations de la fiction par leurs récepteurs, du vécu individuel à l’institutionnalisation : les exemples de la Terre du Milieu de J.R.R. Tolkien et des mousquetaires de Dumas »

Description du sujet de thèse 

L’objet de ma thèse est d’étudier la nature et la pluralité des modes de lecture et d’appropriation de la fiction par les lecteurs, conçus au sens large comme récepteurs d’un objet fictionnel. Il s’agit de mettre en évidence les manipulations et appropriations dont les œuvres fictionnelles font l’objet entre les mains de leurs récepteurs, les facteurs qui expliqueraient ces appropriations (qu’ils soient internes à l’œuvre ou relevant d’un certain contexte historique ou théorique/idéologique), l’évolution de l’objet fictionnel lui-même au travers de ces différentes manipulations et la fonction qu’il revêt pour ses récepteurs.

Pour ce faire, mon analyse s’est concentrée sur deux cas : la réception de la trilogie des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas père (Les Trois Mousquetaires, Vingt Ans Après, Le Vicomte de Bragelonne) et celle du corpus de J.R.R. Tolkien gravitant autour du Seigneur des Anneaux (Le Seigneur des Anneaux, Bilbo le Hobbit, Le Silmarillion, Les Contes et Légendes Inachevés, L’Histoire de la Terre du Milieu).

Pour mener à bien cette recherche, trois axes sont explorés 

  • La nature des pratiques d’appropriation les plus courantes de ces œuvres (appropriations commerciales, politiques, artistiques, individuelles et communautaires), leurs liens avec l’objet fictionnel original et leurs différents statuts face à la loi et au droit d’auteur.  Pour ce faire, toutes les adaptations de l’œuvre sont passées au crible, qu’elles soient légales ou non, et quel que soit leur support (film, jeu, livre, musique, publicité, etc.)

  • La construction interne des œuvres littéraires à l’origine de l’univers fictionnel étendu existant aujourd’hui autour de Tolkien et de Dumas, et en particulier leurs points communs avec l’écriture de l’histoire et les genres hybrides (posture auctoriale, pacte de lecture, usage de l’intertextualité et des sources, traitement de la référentialité au sein de la fiction) ainsi que leur difficile institutionnalisation. Je concentre notamment mon analyse sur la construction d’une immersion interne à l’œuvre.
  • L’expérience de lecture des récepteurs de l’objet fictionnel. Cette perspective, réalisée au moyen d’enquêtes, permet de mettre au jour plusieurs points : d’abord, la part des facteurs externes aux œuvres qui peuvent jouer dans leur popularité ; ensuite, les principales relations qu’entretiennent les récepteurs avec l’objet fictionnel et les potentielles différences entre la relation qu’ils entretiennent avec les fictions de Tolkien et de Dumas et celle qu’ils entretiennent avec d’autres objets fictionnels ; enfin, des indices sur la conception que ces récepteurs se font de l’auteur, de l’objet fictionnel et de son extension.

Thèmes de recherche 

Théories de la réception, théories de la fiction, appropriation, transfictionnalité, fan studies, immersion, intermédialité, fiction et histoire, croyance, récits hybrides.

Parcours dans la recherche 

2012-2014 : Etude comparée de la représentation des Barbares sous Trajan et Marc Aurèle, mémoire de Master d’Histoire et d’Archéologie sous la direction de Javier Arce (univ. de Lille). Mention Très Bien.

2014-2015 : Etude de la notion de tragique dans Le Silmarillion de J.R.R. Tolkien, mémoire de Master de Littérature Générale et Comparée sous la direction de Vincent Ferré (UPEC). Mention Très Bien.

Publications et interventions 

Tous les contenus associés