alt

Anna Leone

Chercheure post-doctorante au CRAL dans le cadre du Labex CAP (Création Art Patrimoine). Docteure en Anthropologie sociale et ethnologie de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris – Ehess (IIAC-Laios). Titulaire d’une maîtrise en « Théorie et pratiques du langage et des arts » de l’Ehess, d’un master en Philosophie (Éthique appliquée) de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et d’une licence en Philosophie de l’Università degli Studi di Napoli Federico II. Co-direction avec Maurizio Coppola de l'atelier Histoires et savoirs de l'ethnographie italienne, Ehess, de 2015 à 2018.

 

Projet de recherche actuel:

« Des ex-voto et des crânes. Patrimonialisation et renouveau du culte des morts à Naples »

À Naples, deux lieux sacrés liés au culte des morts – le cimetière des Fontanelle et l’église Santa Maria delle anime del Purgatorio ad Arco – sont aujourd’hui de plus en plus fréquentés par les touristes. L’accès à l’église et les visites du cimetière sont gérés par des associations muséales qui promeuvent la connaissance de ces « lieux cultuels » en tant que « biens culturels ». En parallèle, avec les visites touristiques, les objets autour des ossements s’accumulent : ex-voto, chapelets, bracelets, pinces pour les cheveux, jouets, photographies des morts, images pieuses, lettres, billets de bus ou de musées. Les anciennes traces du culte des âmes du purgatoire se mélangent aux nouvelles et aux traces laissées par les touristes. La patrimonialisation de ces sites, au lieu de marquer la fin du culte des morts, semble montrer sa vitalité, voire même lui donner une nouvelle vie. Il s’agit d’étudier comment la transformation de ces sites en « biens culturels » et en « attractions touristiques » s’articule avec la création de nouvelles techniques votives, en analysant – à la fois – la création des objets, leurs histoires, les relations qui les lient aux visiteurs, aux dévots, aux prêtres et, bien sûr, aux ossements.

Thèmes de recherche :

Mes recherches portent sur la vie contemporaine de phénomènes impliqués dans des processus de patrimonialisation, souvent considérés comme des « traditions populaires » appartenant au passé. Dans ce cadre, je m’intéresse aux liens que les hommes tissent avec et par des objets particuliers : marionnettes, ex-voto, ossements, entre autres. J’envisage les dépôts d’ex-voto offerts aux ossements et les pratiques de culte et d’hommage aux morts sous un angle interdisciplinaire croisant une « biographie » des objets et une ethnologie des corps des différentes personnes qui se rapportent à ces objets (dévots, touristes, guides, autorités ecclésiastiques). Dans ma thèse de doctorat, consacrée aux pupi et aux guarattelle (deux types de marionnettes de l’Italie du Sud), j’ai croisé l’anthropologie de la littérature et de la performance, en étudiant la façon dont les spectacles des marionnettes et les écrits qui leur sont consacrés, contribuent à construire et à déconstruire leurs « traditions », en en redéfinissant de temps à autre les contours.

Publications récentes :

Ouvrage:

Korémachie. Une étude comparée de l’opera dei pupi et du théâtre des guarattelle, Paris, Classiques Garniers, « Études sur le théâtre et sur les arts de la scène », collection dirigée par Christian Biet, Florence Naugrette et Jean-Pierre Sarrazac, accepté pour publication.

Chapitres d'ouvrage:

« Anime di legno », dans Caterina Pasqualino (ed.), Macchine vive, à paraître.

« Les Maures aux mille visages », dans Julien Bondaz (ed.), Le Magasin des petits explorateurs, Paris, Actes Sud – Musée du Quai Branly, 2018, p. 208-210.

Articles:

« Aura et trace des objets », AM - antropologia museale, Edizioni museo Pasqualino, à paraître en 2020.

« Lucioles en voie d’extinction ou théâtres contemporains. Les pupi et les guarattelle à l’époque de leur patrimonialisation », Norois. Environnement – Aménagement – Société, à paraître en 2020.

« La voix de Pulcinella et l’artifice qui restitue la voix au corps », Fabula / Les colloques, La parole aux animaux. Conditions d’extension de l’énonciation, 29 avril 2018, URL : http://www.fabula.org/colloques/document5384.php.

Autres publications et communications:

http://www.iiac.cnrs.fr/article3379.html

Tous les contenus associés