Type d'événement, date(s) et adresse(s)Conference

Conférence d'Esteban Buch -Congrès de l’Association pour le développement de l’histoire culturelle (ADHC)

Lien(s) associé(s)Site du CRAL
© Mary Theresa McLean/https://pixabay.com/fr/users/mtmmonline-358235/
Le congrès de l’Association pour le développement de l’histoire culturelle (ADHC) se tiendra le samedi 25 septembre 2021 au Centre de colloques du Campus Condorcet, Auditorium 150, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers. Esteban Buch donnera une conférence intitulée « L’homme qui prenait sa maîtresse pour un violon » : Pour une histoire sonore de la sexualité.
 
Programme du congrès
 
9 h : Accueil des participant-e-s.
9 h 15 : Assemblée générale, présidée par Pascal Ory - Rapports moral et financier.
9 h 45 : Actualités de l’histoire culturelle –actualités de l’association. La Revue d’histoire culturelle.
Élection du président/de la présidente, du Conseil d’administration et du bureau de l’ADHC par les adhérents.
N.B : Chacun peut donner 1 ou 2 procurations à un membre à jour de ses cotisations
 
 
10 heures 30 -12 heures : Conférence d’Esteban Buch - « L’homme qui prenait sa maîtresse pour un violon » : Pour une histoire sonore de la sexualité
 
Dans Summertime [L’été de la vie], un roman autofictionnel de J.M. Coetzee paru en 2009, le personnage Coetzee propose à son amante Julia une « petite expérience érotique » consistant à faire l’amour au rythme de l’Adagio du Quintette à cordes de Schubert. Il s’agit, lui dit-il, d'apprendre « quelque chose sur l’histoire des sentiments », en l’occurrence ceux des gens de 1828, l’année de la composition. Julia refuse, en moquant « l’homme qui prenait sa maîtresse pour un violon ». Partant de cet épisode fictionnel, la conférence portera sur le rôle d’une herméneutique des œuvres musicales pour une histoire sonore de la sexualité, qui articule l’histoire culturelle, la musicologie et les sound studies, avec les neurosciences de la perception et du plaisir.
 
12 heures-13 heures 45 : Déjeuner sur le campus.
(S’inscrire auprès de evelyne.cohen@wanadoo.fr)
 
14 heures- 15 heures : Visite du campus, conduite par Julie Verlaine.
 
15 heures-16 heures 30 : Table-ronde
Que reste-t-il de la culture quand on la dématérialise ? Un échange de vues sur la culture à l'ère numérique.
Ce qu'il est convenu d'appeler la "révolution numérique" est une réalité pour les pratiques culturelles du "grand public" depuis une quarantaine d'années. A la suite des premiers disques compacts pour la musique, les films, les livres, tous les supports analogiques légués par l'histoire de l'inscription matérielle de la culture ont migré vers des systèmes de stockage et de diffusion numérisés tandis qu'apparaissaient des formes nouvelles (jeux vidéo) permises par les capacités de calcul croissantes des ordinateurs. Cette dématérialisation, qui s'appuie sur des infrastructures bien matérielles, a bouleversé les modes de création et de production, de diffusion et de consommation des biens et services culturels. Jusqu'à quel point ? Cette révolution s'observe-t-elle de la même manière dans tous les secteurs ? Quelles en sont, à côté des enjeux technologiques, économiques, juridiques et politiques, les conséquences proprement culturelles?
 
Table-ronde animée par Laurent Martin, professeur d'histoire culturelle à l'université de la Sorbonne-Nouvelle / Paris 3 (ouvrage à paraître, en co-direction : Géopolitiques de la culture, Armand Colin, 2021).
 
Avec :
  • Christophe Gauthier, professeur d'histoire du livre et des médias contemporains à l'École nationale des Chartes (ouvrage à paraître, en codirection : Patrimoine et patrimonialisation du cinéma, éd. de l'École nationale des Chartes, 2021).
  • Céline Guyon, archiviste, présidente de l'association des Archivistes français, maîtresse de conférences associée à l'ENSSIB (dernier article paru : « L’archivage comme dispositif de transformation de la nature intrinsèque des objets nativement numériques ». Balisages, 2020, 10).
  • Pascal Ory, professeur émérite à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, président de l’ADHC, membre de l'Académie française (dernier ouvrage paru : Qu'est-ce qu'une nation? Une histoire mondiale, Gallimard, 2020).
  • Marta Severo, professeure en sciences de l'information-communication à l'université de Paris X Nanterre, co-directrice du Département Information-Communication / Directrice Adjointe du laboratoire DICEN-idf / Coordinatrice du FabPart-Lab (dernier ouvrage paru, dossier en codirection : Plateformes collaboratives : la nouvelle ère de la participation culturelle? (Nectart 2020/2, 11).
Accès / Informations pratiques
 
Métro : ligne 12 ; métro Front populaire, sortie 1. Le Centre de colloques est, sur la place, le bâtiment situé en face de cette sortie, légèrement sur la gauche.
Tram : ligne 3B ; station Porte de la Chapelle, puis ligne 12 du métro.
Bus : lignes 139, 239 et 512 ; arrêt Front Populaire – Gardinoux.
 
 
 
Partager ce contenu