Membres statutaires

Nathalie Heinich

Directeur de recherche CNRS

Coordonnées professionnelles

heinich(at)ehess.fr

Née à Marseille en 1955, Nathalie Heinich est sociologue, directeur de recherche au CNRS, membre du CRAL (Centre de recherches sur les arts et le langage : École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris), et membre associée au LAHIC (Laboratoire d’anthropologie et d’histoire sur l’institution de la culture : CNRS, Ministère de la Culture, EHESS).


    Titulaire d'un doctorat de l'EHESS consacré à l'his¬toire sociale de la notion d'artiste (1981), et d'une habilita¬tion à diriger des recherches (1994), elle s'est spécialisée dans la sociologie des professions artistiques et des pratiques culturel¬les (identité d'artiste, statut d'auteur, publics de musées, perception esthétique...), tout en développant une réflexion sur les crises d'identité (témoignages de déportation, accession à la notoriété, construc¬tion fiction¬nelle des modèles identitai¬res...), sur l’épistémologie des sciences sociales (Elias, Bourdieu, la sociologie de l’art…), et sur la sociologie des valeurs.


    Outre de nombreux articles dans des revues scientifiques ou culturelles, elle a publié une trentaine d’ouvrages portant sur le statut d'artiste et la notion d'auteur, l'art contempo¬rain, la question de l'identité, le rapport aux valeurs, ainsi que l'histoire de la sociologie. Douze d’entre eux ont été traduits, en quinze langues : italien (5), espagnol (4), portugais (4), japonais (4), coréen (3), chinois (3), allemand (2), polonais (2), turc (2), anglais (1), néerlandais (1), russe (1), croate (1), arabe (1).
Elle a reçu le prix Montyon 2015 de l'Académie française pour son ouvrage Le Paradigme de l’art contemporain. Structures d’une révolution artistique.


    Co-fondatrice de la revue Sociologie de l’art, et ex-vice-présidente du Comité de recherches en Sociologie de l'Art de l'Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF), elle est membre du comité éditorial des revues Sociologie de l’art et Music and Arts in Action. Elle a obtenu la chaire de sociologie de l’art de la Fondation Boekman, université d’Amsterdam (Pays-Bas), et la chaire Jacques Leclercq de l’université de Louvain-la-neuve (Belgique). Elle a également été membre du jury de l’agrégation de sciences économiques et sociales. Elle a participé (y compris en tant que conférencière invitée) à de nombreux colloques en Europe, aux Etats-Unis, en Asie, et a donné des conférences dans le monde entier.
 

 

_____

 

Nathalie HEINICH, born in 1955, is research director in sociology at the CNRS / EHESS (Centre National de la Recherche Scientifique / Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris). Her research focuses on: 1) the sociology of art and culture (artistic professions, aesthetic perception, conflicts about contemporary art…); 2) the socio-anthropology of identity crisis (women’s status in fiction, survivors’ testimonies, fame…); 3) the epistemology of social sciences (Elias, Bourdieu, the sociology of art…); 4) the sociology of values.


    She was vice-president of the Research Comity in Sociology of Art, Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF), and co-founder of the journal Sociologie de l’art. She is a member of the editorial comity of Sociologie de l’art and Music and Arts in Action, a referee for a number of other journals, and a consulting expert for various international institutions. She has been invited professor in several universities inside and outside Europe, and she was offered the Boekman chair of sociology at the University of Amsterdam (Netherlands) and the Jacques Leclercq chair of sociology at the University of Louvain-la-Neuve (Belgium). She was invited in a number of international conferences (including as a keynote speaker) and gave many lectures as well in France and Europe as in the USA, Canada, Japan or Middle East.


    Among the 30 books she has already published, 12 have been translated in 15 languages: italian (5), spanish (4), portuguese (4), japanese (4), corean (3), chinese (3), german (2), polish (2), turkish (2), deutsch (2), english (1), russian (1), greek (1), croate (1), arab (1).
    Her publications in English include one book (The Glory of Van Gogh. An Anthropo¬logy of Admiration, Princeton University Press, 1996) and a number of articles in academic journals (Cultural Sociology, Theory, Culture and Society, The British Journal of Aesthetics, The Nordic Journal of Aesthetics, Social Anthropology…) and collective books.
 

Publications dans HAL

éditer ma fiche
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Journée du CRAL

Journée(s) d'étude - Vendredi 20 janvier 2017 - 09:15Imaginée à l’occasion de la formulation du projet de recherche collectif du CRAL pour les 5 années à venir, cette journée s’organise selon une série de panels thématiques ouverts, provisoires et mobiles, qui sont nés de la lecture des propositions d’intervention, mais où tous ceux qui le souhaitent sont invités à prendre la parole, afin de faire émerger d’autres catégories, d’identifier des pistes et des regroupements possibles.Le format n’est pas celui de la « communication » classique de colloque : chacun est invité, à l’intérieur des panels, à intervenir en quelques minutes seulement, pour faire connaître une direction de recherche, et laisser le plus de temps possible à la discussion, à l’imagination, à la transformation et à l’élargissement de nos projets.Les panels sont les suivants  : "Arts, démocratie, multitudes" ; "Gaïa et ses vivants" ; "Images sociales, anthropologie du visible" ; "Esthétique et cognition" ; "La pensée en performance"

Lire la suite

Fiction et documentaire : qui trace les frontières et comment ?

Séance spéciale de séminaire - Mardi 17 janvier 2017 - 15:00Conférence donnée dans le cadre du séminaire "Entre fictionnel, virtuel et documentaire : narratologies en confrontation"Organisation : Olivier Caïra, maître de conférences à l'IUT d'Évry ( Hors EHESS ) ; Claude Calame, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( CRAL ) ; Sabine Chalvon-Demersay, directrice d'études de l'EHESS, directrice de recherche au CNRS (TH) ( IMM-CEMS ) ; Annick Louis, maître de conférences à l'Université de Reims (TH) ( CRAL ) ; John Pier, professeur à l'Université de Tours (TH) ( CRAL ), Philippe Roussin, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CRAL )Lutter contre la doctrine de la panfictionnalité (Ryan 1997) et œuvrer « pour une frontière » entre Fait et fiction (Lavocat 2016), c’est à la fois un défi philosophique, un enjeu sociologique et une urgence politique. Reste à s’accorder sur le tracé de cette frontière : périmètre de ce qu’on entend par « fiction » (quelles œuvres, quelles expériences ?) et critère de distinction avec la « non-fiction » (Renauld 2014). En partant de la théorie des cadres  de l’expérience  (Bateson  1977,  Goffman  1991), on  verra que le jugement de fictionnalité sur une œuvre ou un segment d’expérience peut être consensuel ou conflictuel, contractuel ou institutionnel, ascendant ou descendant. On soulignera également les liens entre jugements de fictionnalité et de documentarité en proposant une approche « nodale » de la connaissance (Caïra 2011). BATESON Gregory, 1977,  Vers une écologie de l’esprit T. 1  (Paris : Seuil) CAÏRA Olivier 2011,  Définir la fiction: du roman au jeu d’échecs  (Paris : Éditions de l’EHESS)  GOFFMAN Erving, 1991,  Les cadres de l’expérience  (Paris : Éditions de Minuit)   LAVOCAT Françoise, 2016,  Fait et fiction - Pour une Frontière  (Paris : Éditions du Seuil) RENAULD Marion, 2014,  Philosophie de la fiction  (Rennes : PUR) RYAN Marie-Laure, 1997, “Postmodernism and the Doctrine of Panfictionality.”  Narrative  5  (2): 165-87

Lire la suite

Les écritures des archives I : littérature, discipline littéraire et archives

Colloque - Vendredi 13 janvier 2017 - 09:00Le colloque international est organisé par Annick Louis (Reims/CRAL) et Clara Zgola (CRAL/Université de Varsovie), en partenariat avec le Centre de Civilisation Polonaise Paris-Sorbonne, l'Institut Polonais et l'Université de Varsovie.La réflexion sur le rôle et la nature des archives suscite actuellement l'intérêt des sciences humaines et sociales. A partir de perspectives variées, différentes disciplines se sont interrogées et s'interrogent sur l'histoire des archives, leurs usages, leur conservation. Nous proposons d'ouvrir la réflexion à la discipline littéraire, avec le double objectif d'étudier l'inscription des archives dans l'écriture littéraire contemporaine et dans l'écriture disciplinaire en sciences humaines et sociales. Nous partons de l'hypothèse que l'intérêt croissant des écrivains et des spécialistes en littérature pour celles-ci depuis la deuxième moitié du XXe siècle constitue un phénomène contemporain qui a permis de renouveler à la fois la tradition littéraire et les approches disciplinaires. À partir de ce postulat, nous nous intéresserons à la capacité des archives à favoriser des productions marquées par une écriture plurielle et interdisciplinaire, sous différentes formes, de la génération de l'objet à sa formalisation. 

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr