Membres statutaires

Esteban Buch

Buch
Directeur d'études EHESS

Coordonnées professionnelles

0153635624

buch@ehess.fr

Né en 1963 à Buenos Aires, de nationalité française et argentine, Esteban Buch est directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, où il dirige le Centre de Recherches sur les Arts et le langage (CRAL, EHESS/CNRS) et la spécialité Musique du Master de l’EHESS.

Spécialiste des rapports entre musique et politique au vingtième siècle dans une perspective historique et musicologique, il a consacré des recherches à des figures du canon musical classique et contemporain, telles que Beethoven, Schoenberg et Ginastera. A partir d’une enquête sur les musiques politiques (hymnes nationaux), il travaille sur la musique dans des contextes de violence politique tels que la Première Guerre mondiale ou les dictatures militaires en Argentine. Il s’intéresse également aux rapports entre musique savante et musique populaire (le tango en particulier), dans le cadre d’une réflexion plus générale sur les théories sociologiques de la culture.

Il est l’auteur, notamment, des ouvrages Trauermarsch - L'Orchestre de Paris dans l'Argentine de la dictature (Paris, Editions du Seuil, 2016), L’affaire Bomarzo – Opéra, perversion et dictature (Editions de l’EHESS, 2011), Le cas Schönberg – Naissance de l’avant-garde musicale (Gallimard, 2006), La Neuvième de Beethoven – Une histoire politique (Gallimard, 1999) et Histoire d’un secretA propos de la Suite Lyrique d’Alban Berg (Actes Sud, 1994), ainsi que coéditeur des collectifs Composing for the State - Music in Twentieth Century Dictatorships (Ashgate, 2016), Du politique en analyse musicale (Vrin, 2013), Tangos cultos (Gourmet Musical, 2012), Réévaluer l’art moderne et les avant-gardes (Editions de l’EHESS, 2010) et La Grande guerre des musiciens (Symétrie, 2009). Deux fois lauréat du Prix des Muses, il est par ailleurs fellow de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation et a reçu le diplôme au mérite en musicologie de la Fondation Konex de Buenos Aires.

Il est titulaire d’une Habilitation à Diriger des Recherches (Paris I, 2003), d’un prix d’Esthétique du CNSMDP (2000), du doctorat en Sciences du Langage - Option Arts et Littérature de l’EHESS (1997), et du diplôme de l’EHESS (1992). En complément à sa formation musicale, il a suivi à Buenos Aires des études d’analyse musicale avec Francisco Kröpfl et de sémiologie avec Oscar Steimberg (1986-1989).

Outre sa carrière universitaire, Esteban Buch a publié l’essai historique El pintor de la Suiza Argentina (Sudamericana, 1991), dénonçant des nazis exilés dans la ville de Bariloche, en Patagonie (dont Erich Priebke, condamné à Rome en 1998)  ; il a été protagoniste du film documentaire Juan, como si nada hubiera sucedido de Carlos Echeverría (1987), sur les disparus de la dictature argentine; et il est l’auteur de livrets d’opéras contemporains, pour Richter de Mario Lorenzo (2003) et Aliados de Sebastián Rivas (2013).

Publications dans HAL


Publications récentes:

« Mahler’s Fifth, Daniel Barenboim, and the Argentine Dictatorship: On Music, Meaning, and Politics », The Musical Quarterly, Vol. 100/2 (2018), p. 122–154.

« La musique classique est-elle un genre ? Quelques remarques sur les pratiques de catégorisation à l’ère numérique », Déchiffrer les publics de la musique classique. Perspectives comparatives, historiques et sociologiques, Stéphane Dorin éd, Editions des Archives contemporaines, 2018, p. 3-12.

« La censure du tango par l’Eglise de France à la veille de la Grande Guerre. Avec un post-scriptum d’Erik Satie », European Drama and Performance Studies 1/8, Danse et morale, une approche généalogique, sld. Marie Glon et Juan Ignacio Vallejo, 2017, p. 193-210. 

« Une hirondelle dans la guerre », La rondine. Puccini, L’avant-scène opéra n°301, 2017, p. 84-87.

« L’écoute musicale », Histoire des émotions - Tome 3, De la fin du XIXe siècle à nos jours, sld Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarelllo, Paris, Editions du Seuil, 2017, p. 479-494.

Trauermarsch. L'Orchestre de Paris dans l'Argentine de la dictature, Paris, Editions du Seuil, Coll. La Librairie du XXIe siècle, 2016, 279 p. 

avec Ezequiel Adamovsky:  La marchita, el escudo y el bombo. Una historia cultural de los emblemas del peronismo, de Perón a Cristina Kirchner, Buenos Aires, Planeta, 2016, 367 p.

« Sirènes du 13 Novembre », Critique n°829-830 (juin-juillet 2016), p. 485-501.

 

Crédit photo: Marilina Calós

 

 

éditer ma fiche
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Linguistique et écrit - 5

Journée(s) d'étude - Mardi 26 juin 2018 - 09:30Journées d’études organisées par Marion Carel et Dinah Ribard Programme Mardi 26 juin9h30-10h15 - Elisabeth Miche (Universitat Pompeu Fabra, Barcelone) : Argumentation et attitude énonciative dans les prescriptions impératives (d’un forum d’Internet (...)(...)

Lire la suite

Linguistique et écrit - 5

Journée(s) d'étude - Mercredi 27 juin 2018 - 09:30Journées d’études organisées par Marion Carel et Dinah Ribard Programme Mardi 26 juin9h30-10h15 - Elisabeth Miche (Universitat Pompeu Fabra, Barcelone) : Argumentation et attitude énonciative dans les prescriptions impératives (d’un forum d’Inter (...)(...)

Lire la suite

« Les chemins de l’esquisse : Une rencontre entre les chercheurs taïwanais et français »

Colloque - Mardi 12 juin 2018 - 09:45L’étude des dessins et des esquisses a été menée le plus souvent dans un cadre occidental, intéressant en priorité les historiens de l’art, de l’architecture, ou le domaine esthétique. Notre approche se voudrait différente. Nous entendons, d’une part, ouvrir (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr

Page Facebook

Chaîne YouTube