Publications

Sketch Thought and Art in Practice / 草稿思維與藝術實踐

Sketch Thought and Art in Practice / 草稿思維與藝術實踐

Revue Universitas

Sous la direction de Johanna Liu, Yolaine Escande
2020
 Les articles de ce numéro examinent la question de l’esquisse moins du point de vue de l’histoire de l’art que de celui de l’esthétique, en mettant en avant la relation entre théorie et pratique. L’esquisse ne s’applique en effet pas nécessairement à une œuvre d’art. Ainsi, l’article de Yang Chien-chang et al. "Sketch as Medium in Collective Musical Creation: The Case of Atlas Lab Taipei 2017" prend pour exemple les notations schématiques employées en musique qui aident à mettre en pratique la collaboration et l’harmonie entre tous les musiciens d’un orchestre. Dans ce cas, l’esquisse jetée sur le papier n’a pas de valeur artistique en soi, mais elle est indispensable à la construction non d’une œuvre individuelle, mais collective. De même, dans "Le réseau fluide dans la création en image de Wolfgang Tillmans", Lin Chi-Ming montre que les plans préparatoires aux expositions de Tillmans constituent une étape indispensable, voire cruciale, qui peut être mise en valeur per se, cependant ces plans préparatoires ne sont pas en soi des œuvres artistiques. Jean-Marie Schaeffer dans « From sketch to fragment », examine les divers sens de l'esquisse dans l'art en Europe, et présente les points de convergence et de divergence avec le fragment. Alors que Johanna Liu, dans "Beyond Brush and Ink: Sketch Thought and Practice in Classical Chinese Poetry and Painting", souligne les spécificités de l'esquisse dans l'art chinois. Pourtant, les dessins comme esquisses ne sont pas nécessairement artistiques, mais, comme le montre Huang Kuan-min dans  « Roughness and Sketch: The Barbarian Principle in Arts », les esquisses conservent un aspect brut, grossier, partagé avec le dessin, qui se rapporte à l’étape de naissance d’une œuvre notamment. Loin de constituer une contrainte, le dessin préparatoire ou l’esquisse sont alors une attente, une promesse d’autre chose, même s’ils peuvent être considérés comme des œuvres en soi. L’appréciation des œuvres du peintre taïwanais Tsai Shui-lin peut se comprendre dans ce contexte, dans "Unfinishedness and sketch consciousness in Tsai Shui-Lin’s Works" par Tsai Shih-Wei.    

Pour citer ce document

, «Sketch Thought and Art in Practice / 草稿思維與藝術實踐», cral [En ligne], Publications, mis à jour le : 24/04/2020
, URL : http://cral.ehess.fr/index.php?3004.

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr

Page Facebook

Chaîne YouTube