Doctorants

Marion Grange

Doctorant
Institution(s) de rattachement : EHESS, Université Paris 3 - Sorbonne nouvelle
Laboratoire(s) de rattachement : CRAL

Coordonnées professionnelles

marion.grange@ehess.fr

Première année d'inscription en thèse : 2018

Titre provisoire de la thèse : "Comment atterrir ?" Poétique des vivants dans un monde abîmé. 

Directrice de thèse : Marielle Macé (EHESS / CNRS) 

Co-directeur : Xavier Garnier (Paris III - Sorbonne Nouvelle)

Résumé 

Notre projet, dont le titre fait écho à l’ouvrage de Bruno Latour Où atterrir ?, consiste à étudier les manières dont la littérature affronte et relie les deux grandes crises de notre temps – la crise écologique et la crise migratoire – à travers les récits, poèmes et essais d’une quinzaine d’auteurs contemporains, en particulier J.M.G. Le Clézio, Patrick Chamoiseau et Édouard Glissant. Les sciences humaines et sociales mettent aujourd’hui en lumière de multiples liens entre ces deux saccages – liens politiques, sociaux, économiques, éthiques, historiques : il s’agit de voir comment la littérature s’empare de ce nouage pour l’explorer dans ses dispositifs propres – poétiques, narratifs, stylistiques, linguistiques – et son travail patient sur nos imaginaires. Notre travail s’attache à prendre ensemble tous les vivants mis en mouvement dans un monde abîmé (migrances humaines, animales, végétales) et place au cœur de son questionnement le double enjeu de l’habitation et de l’hospitalité : migrations et dévastation écologique font en effet signe ensemble vers une aggravation de l’inhabitabilité terrestre, qui nous impose de repenser entièrement pour notre époque les propositions d’Hölderlin et d’Heidegger sur l’« habitation poétique ». À travers une approche pluridisciplinaire – attentive aux dialogues que tisse la littérature avec la géographie, les sciences de la vie, l’anthropologie, l’histoire et la philosophie – nous nous demandons comment nos textes recueillent, critiquent ou réinventent les manières les plus contemporaines d’habiter la Terre, et nous questionnons la capacité de la littérature à faire place aux « sans terre » dans la singularité de ses formes et de ses images, en définissant les modalités d’une écriture de l’hospitalité à l’âge des précarités.

Interventions et colloques : 

- Intervention dans le séminaire de Xavier Garnier, "Écopoétiques postcoloniales", Paris III - Sorbonne Nouvelle (04/02/2020)

- Intervention dans le séminaire de Marielle Macé, "Des oiseaux, des poètes - le chant abîmé de l'anthropocène" (30/01/2020)

- Intervention sur Donna Haraway dans le cadre du collectif Penser d'ailleurs (06/03/2019) 

- "Les études littéraires et cinématographiques au cœur des mutations écologiques : éco-critique ou éco-poétique ?", EHESS (03/02/2020). 

- "Critique vitale, vitalité de la critique", Entretien avec Marielle Macé, École Normale Supérieure,  04/03/2019. 


Autres activités universitaires :

- Membre du collectif ZoneZadir 
- Membre du collectif Penser d'ailleurs
- Co-organisatrice de l'atelier doctorant.e.s "lecture et écriture en humanités environnementales" (EHESS) 

Parcours universitaire : 

- Doctorante à l'EHESS (CRAL) 

- Agrégée de Lettres Modernes 

-  Master en Littérature française (Paris IV - Sorbonne)
Sujets des mémoires : 
"L'éclosion chez Colette : un monde, une poétique, une éthique", sous la direction de Jean-François Louette.
"Les visages de la honte dans les tragédies de Racine", sous la direction de Parick Dandrey. 

- Lectrice à l'Université de Boston College (Boston, États-Unis) 

- Élève à l'Ecole Normale Supérieure (ENSUlm – A/L 2013)

- Classe Préparatoire Littéraire A/L (Lycée Henri IV) 

éditer ma fiche

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr

Page Facebook

Chaîne YouTube