Membres statutaires

Karine Le Bail

Chargée de recherche CNRS

Chargée de recherche 1ère classe CNRS

Institution(s) de rattachement : CNRS

Institution secondaire : EHESS

Laboratoire(s) de rattachement : CRAL

Adresse : CRAL, 96 Bd Raspail, 75006 Paris

adresse mail : klebail@ehess.fr

Thèmes de recherches

  • Histoire socio-culturelle des pratiques musicales et des professions artistiques
  • Musique et politique (Seconde Guerre mondiale, sorties de guerre)
  • Histoire de la Radio
  • Anthropologie historique de la Voix
  • Études sur le son et l’écoute

Recherches actuelles

  • Direction du Réseau thématique pluridisciplinaire (RTP) de l’InSHS (CNRS) sur le son et l’écoute « Saisir le son »
  • Habilitation à diriger des recherches portant sur l’épuration des arts du spectacle à la Libération

Enseignement

Séminaire  « À l’écoute du son : perception, analyse, interprétation »

Biographie

Chercheuse au CNRS (Centre de recherches sur les arts et le langage – CRAL, CNRS/EHESS), l’historienne Karine Le Bail mène des travaux qui relèvent de l’histoire sociale des professions artistiques au XXe siècle – musique et politique, champs scéniques, médiations culturelles.

Elle a ainsi publié La musique au pas. Être musicien sous l’Occupation (CNRS Edition, 2016 – Prix de la Critique et Prix des Muses), qui porte attention aux différents espaces investis à la fois par l’occupant allemand et par le régime de Vichy – institutions, scènes, espaces médiatiques –, ainsi qu’aux formes d’engagement des musiciens.

Elle consacre son HDR à appréhender cette fois l’ensemble des arts de la scène – musique, théâtre, danse, cinéma, music-hall, cirque –, qu’elle observe au travers des processus de l’épuration judiciaire et professionnelle à la Libération.

Interrogeant également les différentes acceptions de la notion d’espace dans les champs scéniques – espaces de création, espaces sonores –, elle a publié avec Martin Kaltenecker Pierre Schaeffer, les constructions impatientes (CNRS Edition, 2012), Jean-Louis Barrault. Une vie sur scène (Flammarion, 2010), et a édité avec Myriam Chimènes les mémoires d’Henry Barraud, Un compositeur à la tête de la Radio (Fayard, 2010). 

Son long compagnonnage avec les mondes de l’art et de la radio – elle a produit durant plus de vingt ans sur France Musique l’émission d’archives sonores et musicales « Les Greniers de la mémoire » – a nourri une pensée sur le son et l’écoute qui la conduit en 2018 à structurer sous l’égide du CNRS (InSHS) un Réseau thématique pluridisciplinaire qu’elle intitule Saisir le son. Ce RTP vise à développer des pratiques concrètes d’interdisciplinarité entre les différentes communautés scientifiques qui inrègrent dans leurs recherches des problématiques liées au son et à l’écoute.

Depuis la rentrée 2018, elle anime un nouveau séminaire à l’EHESS « À l’écoute du son : perception, analyse, interprétation », après plusieurs années passées à interroger « La voix et ses espaces au théâtre et à l’Opéra : perception, cognition, interprétation (XVIIIe-XXIe siècles) ». Elle poursuit néanmoins ses travaux sur la voix dans le cadre de son projet Vocality in Opera and Theater soutenu par l’IRIS Création, cognition, société, mais aussi au travers d’ateliers de recherche et création qu’elle encadre à la Fondation Royaumont et à l’Opéra Comique.

Membre du Conseil pédagogique du parcours Musique de l’EHESS et de la formation doctorale « Musique, histoire société », elle est également membre du Conseil d’administration de la Société civile des auteurs multimedia (SCAM) au titre du Collège sonore.

----

A CNRS researcher in History, Karine Le Bail investigates the multiple ways in which performing arts professionals have engaged with society throughout the 20th century. Her standpoint is that of a socio-cultural history and her publications include : La musique au pas. Être musicien sous l’Occupation (CNRS Edition, 2016 – « Prix de la Critique » et « Prix des Muses »), Henry Barraud’s Memoirs: Un compositeur à la tête de la Radio (ed. with Myriam Chimènes, Fayard, 2010), and Pierre Schaeffer, les constructions impatientes (dir. with Martin Kaltenecker, CNRS Edition, 2012). For two decades, she was a producer on French public radio channel France Musique, where she composed « Les Greniers de la mémoire », a programme of (and on) voice, sound and music archives. Thus, her own companionship with the arts and notably the radio, has fostered her reflection on sound and listening. This in turn has led her to create, under the auspices of CNRS, the Network On Sound : Multidisciplinary approaches to sound, hearing and listening. She is also board member of the  Société civile des auteurs multimedia (SCAM).

She gives lecture and seminar series on voice, soundscapes and sound spaces, at EHESS, where she is a member of the Curriculum and Pedagogy Committee for Music studies. She also coordinates several in-situ research initiatives at Opéra Comique and at Fondation Royaumon

 

Publications récentes

«  Définir l’espace d’une discipline. La musicologie face aux chantiers de l’histoire », Revue de musicologie, 104, n°1-2, 2018, p. 143-184.

« L’épuration du monde de la musique », in Laurent FENEYROU, Alain POIRIER (dir.), De la Libération au domaine musical : dix ans de musique en France (1944-1954), Paris, Vrin, 2018, p. 33-42.

Louis Jouvet, artisan de la scène, penseur du théâtre, avec BESSON Jean-Louis, MASCARAU Eve (dir.) et HUTHWOHL Joël, RIVIERE Jean-Loup, VERON Marc (éds.), Paris, Editions l’Entretemps, 2018, 366 p.

La Musique au pas. Être musicien sous l’Occupation, Paris, CNRS éditions, 2016, 439 p. Prix de la Critique 2015-2016 « meilleur essai sur la musique », Prix des Muses 2017, Prix de l’Essai.

« Le Courrier de l’ON, journal collectif d’un orchestre français durant la drôle de guerre », in Hélène BATY-DELALANDE, Carine TREVISAN (dir.), Entrer en guerre, Paris, Hermann, 2016, p. 247-260.

éditer ma fiche

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr

Page Facebook

Chaîne YouTube