Rencontres scientifiques

Colloque « Le formalisme russe cent ans après : interprétation, réception, perspectives », 8-10 octobre 2015

Le formalisme russe cent ans après : interprétation, réception, perspectives

Colloque international, co-organisé par le

CRAL (UMR 8566 EHESS/CNRS) et EUR’ORBEM (UMR 8224 Paris-Sorbonne/CNRS)

Paris, 8-10 octobre 2015

EHESS – 105 Bd Raspail 75006 Paris

et

Paris-Sorbonne, Maison de la recherche – 28, rue Serpente 75006 Paris

Ill. : "Avion en vol", Malévitch (1915)

Comité scientifique : Michel Aucouturier, Natalia Avtonomova, Caryl Emerson, Tomáš Glanc, Jean-Marie Schaeffer, Wolf Schmid

Organisateurs : Catherine Depretto (Eur’Orbem, Paris-Sorbonne/CNRS), John Pier (Université de Tours et CRAL), Philippe Roussin (CNRS, MFO et Wadham College, Oxford)

 

Argumentaire

Depuis plusieurs décennies, le formalisme russe s’est affirmé comme un héritage fondamental des sciences humaines et sociales. Nombreuses sont les découvertes majeures des formalistes et nombreux sont les acquis essentiels issus de leur travaux, ayant exercé une influence sur la recherche, directement ou indirectement, bien au-delà de la Russie et des pays slaves.

Mais ces travaux sont-ils vraiment connus ? Qu’en est-il exactement de leur réception en Occident à partir des années 1960 ? Les avancées favorisées par ces acquis sont-elles devenues au fil des ans autant de truismes et d’idées reçues ?

L’ambition de ce colloque est de rouvrir le dossier, cent ans après l’apparition du formalisme et cinquante ans après son premier moment de diffusion en Occident.

Le temps est venu, d’une part, de dresser un bilan ou état des lieux de la question, en mettant en évidence les principaux acquis du mouvement russe, ainsi que la façon dont il s’est trouvé intégré au paysage intellectuel occidental au cours des années 1960, sous l’influence de la linguistique structurale de Roman Jakobson et, pour la France, grâce au rôle de passeur de Tzvetan Todorov et de Gérard Genette. Cette interrogation suppose de s’intéresser aux figures principales, choisies comme représentants du mouvement (Chklovski, Eichenbaum, Tynianov), ainsi qu’à la façon dont leurs textes ont alors été traduits, présentés, diffusés.

D’autre part, il s’agirait également de cerner les principales relectures dont – conséquence des avancées de la recherche, de l’accès à de nouveaux matériaux et du changement de climat scientifique – le formalisme a pu être l’objet en Russie ou à l’étranger depuis les années 1980. L’inclusion du formalisme russe dans une perspective européenne a fait surgir de nouveaux questionnements et mis en évidence ses liens avec la science de l’époque, au-delà de son ancrage connu dans l’avant-garde poétique futuriste. D’autres noms sont apparus, comme ceux de Grigori Vinokour ou Boris Jarkho, incarnation d’un formalisme moscovite plus discret et moins iconoclaste. Ces avancées pèsent cependant peu face au désintérêt diffus pour un mouvement associé à une technicité linguistique et qui est censé incarner une orientation disciplinaire dure, alors que semblent aujourd’hui dominer ces orientations molles de la critique littéraire que Jakobson malmenait sous le nom de « causerie ».

Réunissant des théoriciens et des historiens de la littérature, des spécialistes de sciences humaines, ce colloque international, par-delà les principaux axes de réflexion proposés, entend poser à terme la question de la continuité des usages et de l’actualité du mouvement russe, ainsi que deses extensions tchèque et polonaiseet de ses développements et inflexions dans les années 1960 avec l’école de Tartu.

 

Programme

 

Jeudi 8 octobre

EHESS – 105 Bd Raspail 75006 Paris, amphithéâtre François Furet

 

9h 15 : Accueil des participants et ouverture du colloque

9h30 : Ouverture du colloque

 

Paradigmes

Présidence de séance : John Pier

9h 45 : Serge Zenkine, Université russe des sciences humaines (RGGU), Moscou: « Le formalisme russe et la pensée du dehors »(“Russian Formalism and Thought from the Outside”) 

10h 15 : Frédérique Matonti, Paris 1 :« La réception française des formalistes russes. Controverses intellectuelles et politiques » (“The French Reception of the Russian Formalists. Intellectual and Political Controversies”)

10h 45 : Discussion et pause

11h - 12h 30 : Table ronde en présence de Thomas Pavel, Jean-Marie Schaeffer et Tzvetan Todorov

 

Pause déjeuner

 

Présidence de séance : Catherine Depretto

14h : Wolf Schmid, Institut für Slavistik, Université de Hambourg : “Russian Formalism as Proto-Narratology : fabula and sujet” (« Le formalisme russe comme proto-narratologie : fabula et sujet »)

14h 30 : Christine Noille, Grenoble 3 :« Rhétorique de la composition : la forme du récit au point de vue attentionnel » (“Rhetoric of Composition : The Form of Narrative from the Attentional Point of View”)

15h 00 : Philippe Roussin,CNRS, MFO et Wadham College, Oxford : « Qu’est-ce qu’une forme littéraire ? » (“What is a Literary Form ?”)

15h 30 : Discussion et pause

16h 00 : Ilona Svetlikova, Université européenne, Saint-Pétersbourg : “The Ideological Context of Early Formalism”(« Le contexte idéologique du premier formalisme »)

16h 30 : Tomáš Glanc, Université de Zurich : “The Russian Formalists as a Community” (« Les formalistes russes comme communauté »)

17h 00 : Discussion

 

 

Vendredi 9 octobre,

Maison de la recherche – 28, rue Serpente 75006 Paris, salle D035

 

Figures

Présidence de séance : Natalia Avtonomova et Philippe Roussin

9h 30 : Sylvie Archaimbault, CNRS, Eur’Orbem, Paris : « Grigori Vinokour et la notion de ‘culture de la langue’ (kultura jazyka) » (“Grigori Vinokour and the Notion of ‘culture of language’ (kultura jazyka)”)

10h 00 : Aage A. Hansen-Löve, Institut für Slavische Philologie, Université de Munich :“Evolution vs Genesis: Tynjanov, Darwin and the Struggle for Survival of Literary Genres” (« Évolution vs genèse: Tynjanov, Darwin et la lutte pour la survie des genres littéraires »)

10h 30 : Tomás Kubiček, Directeur de la bibliothèque de Moravie,Brno : “Literary Evolution from the Point of View of Jurij Tynjanov and Jan Mukařovský at the Turn of 1920s and 1930s” (« L’évolution littéraire selon Tynjanov et Mukařovský au tournant des années 1920 and 1930 »)

11h : Discussion et pause

11h 30 : Valérie Pozner, CNRS, Arias (THALIM), Paris : « Formalisme russe et cinéma »(“Russian Formalism and the Cinema”)

12h 00 : Nadia Podzemskaia, CNRS, CRAL, Paris : « La notion de “faktura” dans les arts visuels et la littérature dans la Russie des années 1910-1920 : au croisement des approches formalistes et  phénoménologiques » (“The Notion of ‘Faktura’ in the Visual Arts and Literature in Russia 1910-1920 : At the Crossroads of the Formalist and Phenomenological Approaches”)    

12h 30 : Discussion et pause-déjeuner

 

Présidence de séance : Xavier Galmiche et Nadia Podzemskaia  

14h 30 : Natalia Avtonomova, Institut de philosophie, Académie des Sciences, Moscou, et Université russe des sciences humaines (RGGU), Moscou :« A propos d’une ligne marginale du formalisme russe : de Boris Jarkho à Mikhail Gasparov » (“Observations on a Marginal Line of Russian Formalism : From Boris Jarkho to Mikhail Gasparov”)

15h 00 :Catherine Depretto, Eur’Orbem, Paris-Sorbonne : « Formalisme et poétique : Boris Tomachevski (1890-1957), le formaliste oublié » (“Formalism and Poetics : Boris Tomashevsky (1890-1957), the Forgotten Formalist”)

15h 30 : Caryl Emerson, Princeton University : “Mikhail Bakhtin Re-encounters the Formalists on the Far Side of the Stalinist night” (« Re-rencontre de Mikhail Bakhtine et des formalistes de l’autre côté de la nuit stalinienne »)

16h 00 : Discussion et pause

 

16h 30 :Michel Espagne, CNRS, Paris : « Un formalisme germano-russe : le cas de Viktor Jirmunski (1891-1971) » (“A German-Russian Formalism : The Case of Viktor Jurmunski (1891-1971)”)

17h 00 : Michał Mrugalski, Université de Tübingen : “Air Castles and Airlifts: The Notion of Subject in the Polish Variety of Slavic Structuralism and the Legacy of Russian Formalism” (« Châteaux en Espagne et ponts aériens : la notion de sujet dans la variété polonaise du structuralisme slave et l’héritage du formalisme russe »)

17h 30 : Discussion

 

 

Samedi 10 octobre 2015

EHESS – 105 Bd Raspail 75006 Paris, amphithéâtre François Furet

 

Formalisme et sémiotique

Présidence de séance : Sylvie Archaimbault et Wolf Schmid

9h 30 : John Pier, Université de Tours et CRAL : « Monde narratif et sémiosphère : pour une étude comparative » (“Narrative World and Semiosphere : For a Comparative Study”)

10h 00 : Peeter Torop, Université de Tartu : “Russian Formalism, Russian Theory and the Semiotics of Culture” (« Formalisme russe, théorie russe et la sémiotique de la culture »)

10h 30 : Pause

10h 45 : Katalin Kroó, Eötvös Loránd University (Budapest) :“From Formalist to Semiotic Theory of Literature” (« Du formalisme à la théorie sémiotique de la littérature »)

11h 15 : Michel Aucouturier, Université Paris-Sorbonne :« Iouri Lotman et le formalisme » (“Yuri Lotman and Formalism”)

11h 45 : Pause

12h : Discussion et clôture du colloque

 

*****

 

Colloque co-organisé par les UMR CRAL et EUR’ORBEM, avec le concours financier du CNRS, de l’EHESS, de l’Université Paris-Sorbonne, de la Région Île-de-France, du Ministère de l’Education nationale (programme acces) et de la MFO

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Pascal Quignard. L’écriture et sa spéculation

Colloque - Jeudi 07 décembre 2017 - 09:30Le colloque "Pascal Quignard. L’écriture et sa spéculation" est organisé par le Collège international de philosophie (CIPh) en collaboration avec le CRAL (Unité mixte CNRS/EHESS), l’Université Paris 8, l’Université Paris Lumières, avec le soutien de la Ma (...)(...)

Lire la suite

Politique, vérité et démocratie

Colloque - Lundi 20 novembre 2017 - 10:00Cet atelier est organisé dans le cadre du programme exploratoire PSL « Epistémologie sociale » et fait suite à celui sur la « Connaissance externalisée et épistémologie digitale » qui s'est tenu le 16 octobre dernier.  PROGRAMME 10h-11h - Claudine Tiercel (...)(...)

Lire la suite

Linguistique et écrit, 4

Journée(s) d'étude - Mercredi 22 novembre 2017 - 09:00Cette journée réunit linguistes et historiens à propos des constructions argumentatives et de leur rôle. Comment représenter les constructions qui sont explicatives sans être causales ? Un mot du lexique peut-il structurer tout un texte ? Dan (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr

Page Facebook

Chaîne YouTube