Rencontres scientifiques

"Le sensible à l’œuvre : savoirs du corps entre esthétique et neurosciences", 15 mai 2014

Colloque interdisciplinaire

Le sensible à l’œuvre :

savoirs du corps entre esthétique et neurosciences

Organisé par le CRAL/CEHTA/EHESS
sous le patronage du Département de Philosophie de l’Università degli Studi de Milan
avec le soutien de la Fondation Calouste Gulbenkian, Paris 

Auditorium de l’INHA, 2, rue Vivienne – 75002 Paris 

 

Les nombreuses recherches regroupées depuis vingt ans sous l’appellation de « neuroesthétique » représentent de manière emblématique, bien que controversée, une quête majeure de notre époque : celle de la compréhension du pouvoir cognitif du corps humain. 

La neuroesthétique a pu apparaître comme l’avant-garde d’un matérialisme renouvelé par les techniques d’imagerie cérébrale. Néanmoins, au-delà de son apport empirique, elle peut contribuer au développement d’un savoir théorique permettant de dépasser l’opposition entre l’expérience en première personne et les approches expérimentales concernant les processus de production artistique et de réception esthétique. 

Outre une interrogation critico-historique de la neuroesthétique, Le sensible à l’oeuvre se propose d’aborder le corps comme un « a priori matériel » exprimé par les arts, notamment performatifs. Il rappellera ainsi que l’esthétique ne peut jouer son rôle dans la philosophie qu’en soulignant le lien inhérent entre le vécu et le corps vivant. 

Les intervenants lors de cette journée seront Jean-Marie Schaeffer, Margaret Livingstone, Maria Alessandra Umiltà, Andrea Pinotti, Corinne Jola, Georges Didi-Huberman, Jean-Pierre Changeux, Josette Féral, Anne Simon.

 

Organisation : Chiara Cappelletto (Université de Milan ; membre associé au CRAL)

Fernando Vidal (ICREA-Barcelone)

Programme

I. La neuroesthétique : histoire et perspectives d’un nom de guerre


9.00 Esteban Buch – Directeur du CRAL Accueil et introduction

9.15 Jean-Marie Schaeffer (CRAL)A plea for aesthetic experience

10.00 Chiara Cappelletto (Université de Milan) répondant

10.15 Réponse de J.-M. Schaeffer

10.30 Pause – Salle Warburg

10.45 Margaret Livingstone (Harvard University)What art can tell us about the brain

11.30 Fernando Vidal (ICREA – Barcelone) répondant

11.45 Réponse de M. Livingstone

12.00 Discussion


II. Le corps en action : pour une interdisciplinarité des approches

Présidente de séance : Carole Maigné (Université Paris-Sorbonne – Centre Victor Basch)

14.00 Maria Alessandra Umiltà (Université de Parma)Action contributes to perception of visual artworks and movies

14.30 Andrea Pinotti (Université de Milan)Empathie et hésitation: l’image comme désamorçage neurologique

15.00 Discussion

15.15 Pause – Salle Warburg

15.30 Corinne Jola (Abertay University)Embodied neuroscience: Making sense of dance

16.00 Georges Didi-Huberman (CRAL)Minima lumina . Phénoménologie et la politique de la lumière

16.30 Discussion

III. Arts et neurosciences : défis et enjeux

16.45 Projection vidéo – Jackson Pollock, Pier Paolo Pasolini, Merce Cunningham, William Forsythe, Romeo Castellucci, Philippe Parreno

17.00 Table ronde avec la participation d’Anne Simon, Josette Féral et Jean-Pierre Changeux

18.30 Réception – Salle Warburg

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Journée du CRAL

Journée(s) d'étude - Vendredi 20 janvier 2017 - 09:15Imaginée à l’occasion de la formulation du projet de recherche collectif du CRAL pour les 5 années à venir, cette journée s’organise selon une série de panels thématiques ouverts, provisoires et mobiles, qui sont nés de la lecture des propositions d’intervention, mais où tous ceux qui le souhaitent sont invités à prendre la parole, afin de faire émerger d’autres catégories, d’identifier des pistes et des regroupements possibles.Le format n’est pas celui de la « communication » classique de colloque : chacun est invité, à l’intérieur des panels, à intervenir en quelques minutes seulement, pour faire connaître une direction de recherche, et laisser le plus de temps possible à la discussion, à l’imagination, à la transformation et à l’élargissement de nos projets.Les panels sont les suivants  : "Arts, démocratie, multitudes" ; "Gaïa et ses vivants" ; "Images sociales, anthropologie du visible" ; "Esthétique et cognition" ; "La pensée en performance"

Lire la suite

Fiction et documentaire : qui trace les frontières et comment ?

Séance spéciale de séminaire - Mardi 17 janvier 2017 - 15:00Conférence donnée dans le cadre du séminaire "Entre fictionnel, virtuel et documentaire : narratologies en confrontation"Organisation : Olivier Caïra, maître de conférences à l'IUT d'Évry ( Hors EHESS ) ; Claude Calame, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( CRAL ) ; Sabine Chalvon-Demersay, directrice d'études de l'EHESS, directrice de recherche au CNRS (TH) ( IMM-CEMS ) ; Annick Louis, maître de conférences à l'Université de Reims (TH) ( CRAL ) ; John Pier, professeur à l'Université de Tours (TH) ( CRAL ), Philippe Roussin, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CRAL )Lutter contre la doctrine de la panfictionnalité (Ryan 1997) et œuvrer « pour une frontière » entre Fait et fiction (Lavocat 2016), c’est à la fois un défi philosophique, un enjeu sociologique et une urgence politique. Reste à s’accorder sur le tracé de cette frontière : périmètre de ce qu’on entend par « fiction » (quelles œuvres, quelles expériences ?) et critère de distinction avec la « non-fiction » (Renauld 2014). En partant de la théorie des cadres  de l’expérience  (Bateson  1977,  Goffman  1991), on  verra que le jugement de fictionnalité sur une œuvre ou un segment d’expérience peut être consensuel ou conflictuel, contractuel ou institutionnel, ascendant ou descendant. On soulignera également les liens entre jugements de fictionnalité et de documentarité en proposant une approche « nodale » de la connaissance (Caïra 2011). BATESON Gregory, 1977,  Vers une écologie de l’esprit T. 1  (Paris : Seuil) CAÏRA Olivier 2011,  Définir la fiction: du roman au jeu d’échecs  (Paris : Éditions de l’EHESS)  GOFFMAN Erving, 1991,  Les cadres de l’expérience  (Paris : Éditions de Minuit)   LAVOCAT Françoise, 2016,  Fait et fiction - Pour une Frontière  (Paris : Éditions du Seuil) RENAULD Marion, 2014,  Philosophie de la fiction  (Rennes : PUR) RYAN Marie-Laure, 1997, “Postmodernism and the Doctrine of Panfictionality.”  Narrative  5  (2): 165-87

Lire la suite

Les écritures des archives I : littérature, discipline littéraire et archives

Colloque - Vendredi 13 janvier 2017 - 09:00Le colloque international est organisé par Annick Louis (Reims/CRAL) et Clara Zgola (CRAL/Université de Varsovie), en partenariat avec le Centre de Civilisation Polonaise Paris-Sorbonne, l'Institut Polonais et l'Université de Varsovie.La réflexion sur le rôle et la nature des archives suscite actuellement l'intérêt des sciences humaines et sociales. A partir de perspectives variées, différentes disciplines se sont interrogées et s'interrogent sur l'histoire des archives, leurs usages, leur conservation. Nous proposons d'ouvrir la réflexion à la discipline littéraire, avec le double objectif d'étudier l'inscription des archives dans l'écriture littéraire contemporaine et dans l'écriture disciplinaire en sciences humaines et sociales. Nous partons de l'hypothèse que l'intérêt croissant des écrivains et des spécialistes en littérature pour celles-ci depuis la deuxième moitié du XXe siècle constitue un phénomène contemporain qui a permis de renouveler à la fois la tradition littéraire et les approches disciplinaires. À partir de ce postulat, nous nous intéresserons à la capacité des archives à favoriser des productions marquées par une écriture plurielle et interdisciplinaire, sous différentes formes, de la génération de l'objet à sa formalisation. 

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr