Publications récentes

Inventer le réel

Inventer le réel

Le surréalisme et le roman, 1922-1950

Jacqueline Chénieux-Gendron
Paris,  Éditions Honoré Champion, Champion Classiques ,  2014,  784 p.
Prix : 22 €
Pour vivre et penser, c'est le pouvoir de la poésie - en son sens étymologique - qu'il s'agit d'interroger. Le mouvement qui amène l'homme à articuler sa parole propre n'est jamais anodin. Ni " la vie " ni la pensée ne sont faites d'habitudes mentales piétinantes. Poètes, donc : en ce sens les surréalistes l'étaient ou ont cherché à l'être, avec une force décuplée par l'angoisse des guerres et la révolte devant les injustices humaines. Écrire n'est rien, si c'est répéter le monde. Écrire est quelque chose si c'est ouvrir la voie à la pensée humaine, et tenter d'avérer ce qui pourrait être. Le roman, qui en tant que genre décrit le monde " tel qu'il est ", se devait donc d'être interrogé - et durement. Les surréalistes l'ont fait. Si, après ce passage au laminoir, la prose narrative peut être reconstruite et reconduite, c'est au prix d'une réflexion plus philosophique que poéticienne, et d'autre part, selon des voies très différentes les unes des autres, car ce qui est visé est pour chacun de trouver son inconnu propre (Guy Rosolato). Il n'y a donc pas un roman surréaliste, mais des romans, d'une folle exigence, qui nous éclairent sur les modes les plus fondamentaux de l'invention.                                                                                                                                                 Un second livre "Surréalismes. L’esprit et l’histoire" (ISBN : 978-2-7453-2774-1) paraît en même temps dans la même collection. Ces deux livres sont depuis longtemps épuisés en français. Ils sont ici réécrits et réorientés en tenant compte de ce que l’érudition a apporté depuis trente ans. Apport auquel J. C.-G. a grandement contribué.                                                                                         Ainsi c’est le sens même de « révolution surréaliste » qui est à repenser. La révolution surréaliste n’est pas un simple retournement des valeurs. Elle a cherché, aussi bien dans la littérature et l’art du passé que par l’élaboration de modèles concrets dans la littérature et l’art du présent, à constituer un noyau de travail et de preuves poétiques, qui réassumerait les enjeux de l’art : éthique et politique inclus. Certaines œuvres du passé et du présent, seules dignes de mémoire, seraient les cas particuliers d’une grande œuvre humaine en devenir, dont le degré de généralité serait plus élevé.       

Pour citer ce document

, «Inventer le réel», cral [En ligne], Publications récentes, mis à jour le : 28/04/2014
, URL : http://cral.ehess.fr/index.php?1643.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Pascal Quignard. L’écriture et sa spéculation

Colloque - Jeudi 07 décembre 2017 - 09:30Le colloque "Pascal Quignard. L’écriture et sa spéculation" est organisé par le Collège international de philosophie (CIPh) en collaboration avec le CRAL (Unité mixte CNRS/EHESS), l’Université Paris 8, l’Université Paris Lumières, avec le soutien de la Ma (...)(...)

Lire la suite

Politique, vérité et démocratie

Colloque - Lundi 20 novembre 2017 - 10:00Cet atelier est organisé dans le cadre du programme exploratoire PSL « Epistémologie sociale » et fait suite à celui sur la « Connaissance externalisée et épistémologie digitale » qui s'est tenu le 16 octobre dernier.  PROGRAMME 10h-11h - Claudine Tiercel (...)(...)

Lire la suite

Linguistique et écrit, 4

Journée(s) d'étude - Mercredi 22 novembre 2017 - 09:00Cette journée réunit linguistes et historiens à propos des constructions argumentatives et de leur rôle. Comment représenter les constructions qui sont explicatives sans être causales ? Un mot du lexique peut-il structurer tout un texte ? Dan (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr

Page Facebook

Chaîne YouTube