Doctorants

Clara Zgola

Photo Clara Zgola
Doctorant
Institution(s) de rattachement : EHESS
Institution secondaire : The University of Warsaw
Laboratoire(s) de rattachement : CRAL

Coordonnées professionnelles

Statut : Doctorante-chercheuse à l’EHESS, en cotutelle avec l'Université de Varsovie

Directrices de thèse : Annick Louis et Agnieszka Karpowicz

Affiliations académiques : Centre de Recherches sur les Arts et Langage (UMR 8566), Centre National de la Recherche Scientifique-École des Hautes Études en Sciences Sociales-Paris, Laboratoire d’Études Urbaines, Institut de Culture Polonaise, Université de Varsovie (PSM, ZAS), Chercheuse associée au Center de Civilisation Française et d'Études Francophones (CCFEF), Membre du Réseaux des Jeunes Chercheurs en Histoire Culturelle de l’Université de Sorbonne Nouvelle-Paris 3

Thèmes de recherche : les études ; culturelles, urbaines, littéraires, l’anthropologie et l’histoire culturelle, l’histoire et la sociologie de l’art et de la littérature, la géographie humaniste

Recherches actuelles : culture française et francophone/polonaise de la seconde moitié du XXe et du XXIe siècles ; culture urbaine (littéraire/visuelle/artistique), écriture de la ville, écriture autobiographique, créations hybrides (intermédiales, in situ, numériques), art des femmes, art public  

Sujet de thèse : Les identités urbaines des romanciers parisiens de l’après-guerre jusqu'à l'extrême contemporain

Résumé de thèse :

   Mon travail, consacré à la création littéraire en milieu urbain, procède de l’hypothèse suivante : les mutations de Paris au cours de la seconde moitié du XXe et au debout du XXIe siècles (période qui correspond à la perte du statut de la ville-capitale culturelle du monde, au cloisonnement structurel lié à la construction du boulevard périphérique et aux nombreux bouleversements de caractère mondialiste comme la révolution culturelle de Mai 68, la gentrification ou encore la muséification) ont induit de nouvelles formes de vie, mais aussi l’émergence de pratiques urbaines et de stratégies d’écriture inédites en lien avec celles-ci. Le vocabulaire analytique du modernisme se révèle en partie inadéquat par rapport à cette production récente, très diversifiée en matière de formes et de supports, souvent attachée à l’investigation de type scientifique (hybridation des savoirs dans le sillage du tournant spatial et autoréflexif en sciences sociales) et le développement de l’environnement numérique. Dans ce sens, l’écriture de la ville contemporaine à portée autobiographique aurait de nombreuses vocations parmi lesquelles on pourrait citer ; la légitimation (l’inscription dans une filiation littéraire), l’adhésion aux projets collectifs (résidences, commandes, investissement associatif ou militant), ou encore la production d’un contre-discours en réponse à la commercialisation de l’imaginaire parisien par certains acteurs de la vie publique (autorités municipales, représentants du secteur industriel et touristique).

    C’est pourquoi, en partant d’une approche anthropologique (relevant des études culturelles urbaines émergeantes qui se situent à la croisée des humanités et des sciences sociales), j’étudie l’attachement à la ville des écrivains, l’articulation entre l’identité individuelle, artistique et urbaine qui est la leur (pour savoir de quelles façons elle se traduit en postures ou catégories –  j’m’intéresse notamment à la qualification des espaces par leurs pratiques), mais aussi les différentes manières d’expérimenter Paris et de le mettre en récit (d’où l’importance accordée aux entretiens, à l’analyse des sources documentaires et des textes littéraires). Dans cette intention je choisis un livre (projet) paradigmatique du style, de l’approche, de la méthode et de la thématique (période) de prédilection de chacun des auteurs et je m’en sers comme d’une porte d’entrée vers sa démarche créative. Ainsi, à partir d’un corpus large et représentatif, il s’agit d’identifier et interpréter tout un phénomène – celui de la littérature parisienne contemporaine qui participe à la fois d’une identité personnelle et d’une identité culturelle de la ville en question, afin de contribuer à l’interprétation des problématiques du sujet urbain d’aujourd’hui et de la création littéraire considérée comme une manière particulière d’habiter une ville donnée. Dans mon travail je procède également à l’analyse critique de concepts opératoires issus des travaux de chercheurs en études culturelles, anthropologiques, littéraires, géographiques et sociologiques. Ainsi, les résultats de mes recherches pourront, je l’espère, contribuer au développement des études culturelles urbaines et être aussi applicables à d’autres contextes urbains. 

Biographie 

Formation universitaire : Diplômée d’études culturelles (summa cum laude), a suivi un cursus interdisciplinaire d’excellence au Collège d’Études Individuelles en Sciences Humaines et Sociales (MISH UW – programme faisant partie du European Colleges of Liberal Arts and Sciences Association, entrée sur concours, niveau License et Master,2007-2013, formation en anthropologie culturelle, sociologie, histoire, philosophie, histoire de l’art, lettres modernes), et a étudié à l’Université Paris Sorbonne (Lettres modernes, 2010), a soutenu un mémoire de master portant sur les stratégies d’écriture autobiographique et autofictionelle dans l’œuvre d’Anne Garréta et Nina Bouraoui (juin 2013).

Séjours à l’étranger : stages de recherche et participation aux écoles internationales d’été notamment en ; Allemagne (Die Johannes Gutenberg-Universität Mainz, 2015), Belgique (Université Libre de Bruxelles, 2014), Italie (La Sapienza, 2016), France (IMEC, EHESS, Université de Toulouse, 2016), Pologne (University of Warsaw, 2015) République tchèque (Charles University, 2017), Bulgarie (University of Sofia, 2016), stage de recherche au CEFRES, Invited scholar/VRS à UC Berkeley (French Department/ Global Urban Humanities Initiative, 2017/2018). 

Bourses de recherche et prix :  p. ex. Prix du Ministre de la science et de l’enseignement supérieur(Pl, 2016), bourse du gouvernement français (édition 2014), bourses d’excellence pour les meilleurs étudiants (2011-13) / doctorants (2013-17), contrat doctoral (2013-2017), Ier prix au concours général du français/histoire (Pl, 2006).

Enseignement : 2014/15 – « Anthropologie linguistique »(IKP UW, M1), « Anthropologie culturelle » (IKP UW, M1), codirection des séminaires 2015-18 – « Recherches dans les arts » (SID CRAL, EHESS)

Organisation de la recherche : co-organisation d’une dizaine de colloques en France et à l’étranger, notamment “Riot Grrrls Movement in Art and Culture” (UW 2013), “Foucault’s Philosophy Genealogy and Heritage” (UW 2014), “Interrogating Relations Between Cultural and Literary Studies” (UW 2015), “Derrida's Spectre” (UW 2015), « Les écritures des archives I : texte littéraire, discipline littéraire et archives » (EHESS/Sorbonne /Columbia/UW 2017).

Projets financés : 2014-17 –“Topographies : City, Map, Literature” (NPRH, réf. 11H 13 0175 82, membre du projet dirigé par Agnieszka Karpowicz), 2016-18 –“Literary Explorations of the City” (NCN, 2015/19/N/HS2/03483, chef du projet), 2017-18 – “Parisian Identities of Contemporary French Novelists” (NCN, réf.2017/24/T/HS2/00064, chef du projet), 2016-18 –“Inquiry about archives, literature, art and fiction”/ « Les écritures des archives » (Columbia University inNew York/EHESS/UW,co-porteuse du projet international avec Annick Louis).

Diffusion de la recherche : participation à une quarantaine de colloques et journées d’études en France et à l’étranger, p.ex. (choix) ; « Extension du domaine des lettres – Ier Congrès international de la Société d’Étude de la Littérature et de Langue Française du XXe et du XXIe siècles » : Étudier la création littéraire en milieu urbain. L’exemple des écrivains parisiens de l’extrême contemporain (Marseille, septembre 2017), « 58e Congrès annuel de la Society for French Studies » : examiner la crise, annoncer le désastre ou réinventer le monde ? Le roman contemporain aux prises avec la réalité sociale en France, (Durham University, juillet 2017), The International Academic Conference Contemporary Women's Writing in French« Transgresser les limites : 21st-Century Women’s Writing in French » : Infléchir les normes, transgresser les frontières : le roman autobiographique contemporain au féminin (Cremisi, Torenian, Kaplan) (University of London, octobre 2016), XVème Colloque International de l’Observatoire Scientifique de la mémoire écrite, orale, filmique et du patrimoine autobiographique « Auto/biographie, téléscopie, temporalité »: L’expérience de la (post)mémoire dans le roman autobiographique de l’extrême contemporain (Condé, Sebbar, Miano) (La Sapienza, Rome, juin 2016), Colloque international « Les enjeux de la chair dans l’autofiction » : La membrane sensible ou l’écriturede la peau dans l’œuvre autofictionnelle de Nina Bouraoui (École Normale Supérieure, septembre 2015), The International Academic Conference “Dialogues of Memory”: Patrick Modiano's Parisian writing (UAM, décembre 2014), The International Academic Conference “Urban chronotope : borderline post-war narratives”: Parisiancounterculture before and after May 1968 events. Urban narratives of contemporary French writers (US, octobre 2014).

Publications : codirection d’ouvrages Les sources et les sillages de la pensée foucaldienne (« Foucault:// źródła//ujścia », Eperons, 2015) et Les cultures en marge(s) (Presses Universitaires de Rennes, 2017, publication collective du RJCHC), auteure de plusieurs articles parus dans des revues scientifiques à comité de lecture et de contributions à des ouvrages collectifs, dédiés à l’autofiction, à la littérature urbaine et à l’art contemporain (une quarantaine de publications en français, anglais et polonais, avec essais, préfaces et critiques, certaines en cours de publication), notamment (choix);

Clara Zgola, 2017, « L’art féministe de l’Europe Centrale : circulation et réseaux de création au féminin des années soixante jusqu’à aujourd’hui », [dans :] Réseaux de création au féminin, direction M. Camus, Cambridge Scholar Publishing, Newcastle upon Tyne, (sous presse),

Clara Zgola, 2017, « Le roman contemporain affecté par l'imaginaire de la révolte urbaine : la mise en récit des expériences insurrectionnelles chez Claude Arnaud et François Cusset », PhiN. Philologie im Netz (13),

Clara Zgola, 2015,"On Urban Autobiographic Space and Literary Practices of Paris in Patrick Modiano’s Works", Bialystok Literary Studies (6), pp. 41-61.

Clara Zgola, 2015, "Figuration of autofictional subjectivity : hybride, nomadic, transcolonial ? Study of Nina Bouraoui’s writing strategies", Humanistic Review (2), pp. 45-61,

Clara Zgola, 2014, "Claude Arnaud’s urban fauna: a literary topography of 1970s Parisian counterculture", Second Texts (6), pp. 168-182.

Compétences linguistiques : français et polonais – langues maternelles (locutrice native), anglais – niveau courant (lu, écrit, parlé, C1), espagnol – niveau scolaire (B1), chinois (mandarin), latin, italien, yiddish – notions (A1/A2).

éditer ma fiche
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Philosophical Problem of Schema and Sketch in Arts

Colloque - Samedi 16 décembre 2017 - 08:30Le colloque international intitulé « Philosophical Problem of Schema and Sketch in Arts » se donne pour objet d’examiner les fonctions socio-culturelles et les mécanismes de pensée et de cognition mis en œuvre dans les processus créatifs des arts. L’imag (...)(...)

Pascal Quignard. L’écriture et sa spéculation

Colloque - Jeudi 07 décembre 2017 - 09:30Le colloque "Pascal Quignard. L’écriture et sa spéculation" est organisé par le Collège international de philosophie (CIPh) en collaboration avec le CRAL (Unité mixte CNRS/EHESS), l’Université Paris 8, l’Université Paris Lumières, avec le soutien de la Ma (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr

Page Facebook

Chaîne YouTube