Membres statutaires

Raymond Bellour

Directeur de recherche CNRS
Emérite

Coordonnées professionnelles

bellour@ehess.fr

Courriel : bellour@ehess.fr

1939. Naît à Lyon. Etudes de lettres. Quelques années de Conservatoire et de théâtre. Critique de cinéma (quotidiens, hebdos locaux, puis Cinéma, Lettres Françaises). 1963. Fonde la revue Artsept. 1964. Entre au C.N.R.S., où il restera (grâce à Etienne Souriau). Longtemps membre du GR10 sous la direction d'Etienne Souriau puis de Liliane Brion-Guerry, il participe en 1983 à la création du Centre de recherches sur les arts et le langage, dont il a été le directeur de 1991 à 1995. Il y est aujourd'hui directeur de recherches émérite. Premier livre sur le cinéma (Alexandre Astruc, 1963), premier livre sur la littérature (Henri Michaux, 1965). Il ne cessera d'osciller de l'un à l'autre. Un roman (Les Rendez-vous de Copenhague, 1966). S'enfonce dans l'analyse de films. Et dans les "Juvenilia" des Brontë (un choix publié chez Pauvert en 1972). Journalisme littéraire, par bouffées régulières (Magazine littéraire). Des entretiens (Le Livre des autres, 1971, 1978). Des cours (intermittents) de cinéma à l'étranger (Etats-Unis surtout, Brésil, Allemagne). Participe à la fondation (1973) du Centre Parisien d'Etudes Critiques où il enseignera longtemps à temps partiel. De la radio (un bon medium). 1979. Doctorat d'Etat (sur travaux, suivi du livre L'Analyse du film, 1979, rééd 1996). 1982-1984. Essaie (vainement) d'intéresser le C.N.R.S. (en mal de réforme) à l'audiovisuel, au cinéma. 1986-1988. Enseigne à temps complet à Paris III (où il à conservé jusqu'en 2004 un séminaire de maîtrise). Depuis le début des années 1980, un intérêt grandissant pour la vidéo, la photo, les régimes (mixtes) d'images. Passages de l'image (exposition, en collab. 1989). les recueils L'Entre Images. Photo, cinéma, vidéo (1990), Jean-Luc Godard: Son+Image (1992), L'Entre-Images 2. Mots, images, 1999. les expositions States of Images : Instants and Intervals, en collab. 2005, Thierry Kuntzel, Lumières du temps, 2006, Deux éternités proches. Thierry Kuntzel, Bill Viola. Participe avec Serge Daney à la création de Trafic, revue de cinéma, 1991, dont il est depuis un des responsables. Deux recueils personnels : Oubli (1992), Partages de l'ombre (2002). Parallèlement, retour (minime) aux Brontë (parmi d'autres recherches sur le romantisme, littérature et cinéma - un essai sur Dumas, Mademoiselle Guillotine, 1990). Retour (massif) à Michaux : écriture et peinture, conception de l'édition des Œuvres Complètes dans la Bibliothèque de la Pléiade, avec Ysé Tran (vol. I, 1998, vol. II, 2001, vol. III, 2004), Lire Michaux (2011). Conserve une passion fondamentale pour le cinéma : Le Corps du cinéma. Hypnoses, émotions, animalités, P.O.L, 2009; Les Hommes, le dimanche, 2009.

 

PUBLICATIONS

 

LIVRES

 

- Alexandre Astruc, Paris, Seghers, 1963, 224 p.

- Henri Michaux ou une mesure de l'être, Paris, Gallimard, 1966, 288p.

(ed. augmentée, Henri Michaux, "Folio Essais", Gallimard, 1986, 350 p.)

- Les Rendez-vous de Copenhague, roman, Paris, Gallimard, 1966

- Le Livre des autres, Paris, L'Herne, 1971, 316 p. .

- Le Livre des autres, entretiens, Paris, 10/18 U.G.E.,1978, 448 p.

- L'Analyse du film, Paris, Albatros, 1979, réed. Calmann-Lévy, 1995,

320 p.

- Mademoiselle Guillotine, Paris, La Différence, 264 p., 1989.

- L'Entre-Images, Paris, La Différence, 1990, 352 p. (éd. revue, 2002).

- Oubli, textes, Paris, La Différence, 1992, 96 p.

- L'Entre-Images 2, coll. "Trafic", Paris, P.O.L., 1999, 384 p

- Partages de l'ombre, textes, Paris, La Différence, 2002, 112 p.

- Le Corps du cinéma. Hypnoses, émotions animalités, coll. "Trafic", Paris, P.O.L, 2009, 648 p.

- Les Hommes, le dimanche, "Côté films", Crisnée, Yellow Now, 2009, 112 p.

- Lire Michaux, Paris, "TEL", Gallimard, 2011, 648 p.

 

DIRECTION D'OUVRAGES COLLECTIFS ET COORDINATION DE NUMEROS SPECIAUX DE REVUES

 

- Le Western, Paris, IO/18 U.G.E., 1966 (2ème ed. augmentée,1969, 392 p.,

Réed: "Tel", Gallimard, 1993, 380 p.)

- Henri Michaux, L'Herne, n° 8, 1966 (2ème ed. augmentée,1983), 528 p.

- (en collab.) Dictionnaire du cinéma, Paris, Editions universitaires,

1966, 770 p.

- (en collab.) Jules Verne, L'arc, n° 29, 1966, .

- (en collab.) Psychanalyse et cinéma, Communications, n° 23, 1975,

352 p.

- Alexandre Dumas, L'arc, n° 71, 1978, .

- (en collab.) Lévi-Strauss, Paris, Gallimard, 1979, 500 p.

- Le Cinéma américain, analyses de films, 2 vols., Paris, Flammarion, 1980, 276 p. et 324 p.

- Henry James, Magazine Littéraire, n° 222, septembre 1985.

- (en collab.) Gilles Deleuze, un philosophe nomade, Magazine Littéraire,

n° 257, septembre 1988.

- (en collab.) Vidéo, Communications, n° 48, 1988, 410 p.

- (en collab.) Marges de la photo, Paris, Intermedia, 1989, 96 p.

- Cinéma et Peinture, approches, Paris, Coliartco, P.U.F., 1990, 176p.

- (en collab.) Passages de l'image, , catalogue d'exposition, Paris, Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, 1990, 192p.

- (en collab.) Unspeakable Images, Camera Obscura, n°24, 1991, 220p.

- Jean-Luc Godard: Son + Image, Museum of Modern Art, New York,

1992, 240p.

- Thierry Kuntzel-Bill Viola. Deux éternités proches, catalogue d'exposition, Le Fresnoy, Studio national des arts cotnemporains, Tourcoing, 2010, 80p.

 

EDITIONS CRITIQUES

 

- Charlotte Brontë, Patrick Branwell Brontë, Ecrits de jeunesse (choix, d'après les manuscrits originaux), Paris, Pauvert, 1972, 584 p.

Réed in: Charlotte, Patrick Branwell Brontë, vol. III, "Bouquins", Robert Laffont, 1992.

- Emily Brontë, Wuthering Heights, Paris, Pauvert, 1972, 404 p.

Hurlevent, "Folio", Paris, Gallimard, 1991, 480p.

- Alice James, Journal suivi d'un choix de lettres, Paris, Café-Clima, 1984, 282 p.

- Henri Michaux, Oeuvres complètes, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, t. I, 1998, 1432 p., t. II, 2001, 1420 p., t. III, 2004, 1960 p. (avec Ysé Tran).

éditer ma fiche
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Journée du CRAL

Journée(s) d'étude - Vendredi 20 janvier 2017 - 09:15Imaginée à l’occasion de la formulation du projet de recherche collectif du CRAL pour les 5 années à venir, cette journée s’organise selon une série de panels thématiques ouverts, provisoires et mobiles, qui sont nés de la lecture des propositions d’intervention, mais où tous ceux qui le souhaitent sont invités à prendre la parole, afin de faire émerger d’autres catégories, d’identifier des pistes et des regroupements possibles.Le format n’est pas celui de la « communication » classique de colloque : chacun est invité, à l’intérieur des panels, à intervenir en quelques minutes seulement, pour faire connaître une direction de recherche, et laisser le plus de temps possible à la discussion, à l’imagination, à la transformation et à l’élargissement de nos projets.Les panels sont les suivants  : "Arts, démocratie, multitudes" ; "Gaïa et ses vivants" ; "Images sociales, anthropologie du visible" ; "Esthétique et cognition" ; "La pensée en performance"

Lire la suite

Fiction et documentaire : qui trace les frontières et comment ?

Séance spéciale de séminaire - Mardi 17 janvier 2017 - 15:00Conférence donnée dans le cadre du séminaire "Entre fictionnel, virtuel et documentaire : narratologies en confrontation"Organisation : Olivier Caïra, maître de conférences à l'IUT d'Évry ( Hors EHESS ) ; Claude Calame, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( CRAL ) ; Sabine Chalvon-Demersay, directrice d'études de l'EHESS, directrice de recherche au CNRS (TH) ( IMM-CEMS ) ; Annick Louis, maître de conférences à l'Université de Reims (TH) ( CRAL ) ; John Pier, professeur à l'Université de Tours (TH) ( CRAL ), Philippe Roussin, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CRAL )Lutter contre la doctrine de la panfictionnalité (Ryan 1997) et œuvrer « pour une frontière » entre Fait et fiction (Lavocat 2016), c’est à la fois un défi philosophique, un enjeu sociologique et une urgence politique. Reste à s’accorder sur le tracé de cette frontière : périmètre de ce qu’on entend par « fiction » (quelles œuvres, quelles expériences ?) et critère de distinction avec la « non-fiction » (Renauld 2014). En partant de la théorie des cadres  de l’expérience  (Bateson  1977,  Goffman  1991), on  verra que le jugement de fictionnalité sur une œuvre ou un segment d’expérience peut être consensuel ou conflictuel, contractuel ou institutionnel, ascendant ou descendant. On soulignera également les liens entre jugements de fictionnalité et de documentarité en proposant une approche « nodale » de la connaissance (Caïra 2011). BATESON Gregory, 1977,  Vers une écologie de l’esprit T. 1  (Paris : Seuil) CAÏRA Olivier 2011,  Définir la fiction: du roman au jeu d’échecs  (Paris : Éditions de l’EHESS)  GOFFMAN Erving, 1991,  Les cadres de l’expérience  (Paris : Éditions de Minuit)   LAVOCAT Françoise, 2016,  Fait et fiction - Pour une Frontière  (Paris : Éditions du Seuil) RENAULD Marion, 2014,  Philosophie de la fiction  (Rennes : PUR) RYAN Marie-Laure, 1997, “Postmodernism and the Doctrine of Panfictionality.”  Narrative  5  (2): 165-87

Lire la suite

Les écritures des archives I : littérature, discipline littéraire et archives

Colloque - Vendredi 13 janvier 2017 - 09:00Le colloque international est organisé par Annick Louis (Reims/CRAL) et Clara Zgola (CRAL/Université de Varsovie), en partenariat avec le Centre de Civilisation Polonaise Paris-Sorbonne, l'Institut Polonais et l'Université de Varsovie.La réflexion sur le rôle et la nature des archives suscite actuellement l'intérêt des sciences humaines et sociales. A partir de perspectives variées, différentes disciplines se sont interrogées et s'interrogent sur l'histoire des archives, leurs usages, leur conservation. Nous proposons d'ouvrir la réflexion à la discipline littéraire, avec le double objectif d'étudier l'inscription des archives dans l'écriture littéraire contemporaine et dans l'écriture disciplinaire en sciences humaines et sociales. Nous partons de l'hypothèse que l'intérêt croissant des écrivains et des spécialistes en littérature pour celles-ci depuis la deuxième moitié du XXe siècle constitue un phénomène contemporain qui a permis de renouveler à la fois la tradition littéraire et les approches disciplinaires. À partir de ce postulat, nous nous intéresserons à la capacité des archives à favoriser des productions marquées par une écriture plurielle et interdisciplinaire, sous différentes formes, de la génération de l'objet à sa formalisation. 

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr