Conventions et projets

ANR LES ARTISTES EN REGIME NUMERIQUE

Co-coordination

André Gunthert (EHESS-CRAL)

Présentation

Dans le contexte d'une analyse comparée des effets de la transition numérique des pratiques créatives dans les domaines de la musique, du cinéma et de la photographie, l'équipe du Lhivic-CRAL, dirigée par André Gunthert, s'est particulièrement attachée à l'étude de trois chantiers: veille sur la presse en ligne, étude des figures de la fluidité, définition d’une culture de l’appropriation.

L’étude des pratiques visuelles de la presse en ligne a permis de préciser le constat d’une accélération du déplacement des pratiques illustratives de la tradition photodocumentaire vers l’exploitation graphique. Caractérisés par la déprofessionnalisation, des budgets en baisse et de fortes contraintes de lisibilité, accentuées par la destructuration de la navigation et le caractère pluriel des formats, les usages de l’image en ligne favorisent une pratique pauvre, bien représentée par la multiplication des vignettes et le recours à l’image pour des fonctions signalétiques.

L’enquête sur les figures de la fluidité, favorisées par la dématérialisation de l’image, l’appropriation vidéoludique et le succès de l’interface Multitouch de l’iPhone ou l’iPad, ont permis de dégager les traits d’un nouvel imaginaire des formes visuelles. Perçue comme l’interface modèle, la manipulation des images prend les allures d’un pouvoir illimité sur les représentations. La liquidité des contenus audiovisuels en fait les archétypes des nouvelles circulations appropriatives en ligne.

La critique de la “révolution des amateurs”, modèle interprétatif privilégié de la transition numérique, a logiquement débouché sur une étude plus approfondie des pratiques de consultation du web. Cette observation a conduit à la caractérisation d’une culture de l’appropriation, principale forme des usages en ligne. La dématérialisation des contenus apportée par l’informatique et leur diffusion universelle par internet confère aux œuvres de l’esprit une fluidité qui déborde tous les canaux existants. Alors que la circulation réglée des productions culturelles permettait d’en préserver le contrôle, cette faculté nouvelle favorise l’appropriation et la remixabilité des contenus en dehors de tout cadre juridique ou commercial. Dans le contexte globalisé de l’économie de l’attention, l’appropriabilité n’apparaît pas seulement comme la caractéristique fondamentale des contenus numériques: elle s’impose également comme le nouveau paradigme de la culture post-industrielle.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La musique et les sciences sociales : recherches émergentes

Journée(s) d'étude - Jeudi 04 mai 2017 - 09:30Pour la neuvième année consécutive, cette journée d’étude se propose de réunir des étudiants de master et de doctorat dont le travail de recherche se centre sur la musique pensée dans une perspective interdisciplinaire (musicologie, sciences sociales (...)(...)

Lire la suite

Narratologie et (méta)herméneutique

Séance spéciale de séminaire - Mardi 18 avril 2017 - 15:00Cette conférence sera donnée par Liesbeth Korthals Altes (Université de Groningue, Pays-Bas), dans le cadre du séminaire "Recherches contemporaines en narratologie : "Entre fictionnel, virtuel et documentaire : narratologies en confrontat (...)(...)

Lire la suite

« Breton après Breton » 1966-2016 : Philosophies du surréalisme

Colloque - Mercredi 26 avril 2017 - 10:00Ce colloque international est organisé sous la responsabilité scientifique de Jacqueline Chénieux-Gendron (CRAL-CNRS) et de Pierre Caye (Centre Jean Pépin, CNRS-ENS).« Revenir à l’oeuvre même pour l’appréhender en termes d’idées, de travail de la pensée e (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRAL
96, bd Raspail - 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 63 56 23
Fax : +33 (0)1 53 63 56 21
cral@ehess.fr